Perquisition mouvementée au siège de La France insoumise : un policier a porté plainte

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Un officier de police a déposé plainte après que Jean-Luc Mélenchon et plusieurs de ses soutiens ont vivement réagi à une perquisition dans les locaux de son parti.

La séquence ne restera pas sans suite. Alors que Jean-Luc Mélenchon et plusieurs de ses proches ont vivement tenté de forcer les portes du siège de La France insoumise mardi, pendant une perquisition de police, l'un des officiers présents a choisi de porter plainte. "Je crois savoir qu’il y a un policier qui a déposé plainte", a révélé samedi, au micro de Patrick Cohen sur Europe 1, Catherine Champrenaud, la procureure générale de Paris.

Une procédure légale. Cette magistrate tient à dénoncer sur Europe 1 l'attitude du leader de gauche, qui assure être victime d'un coup politique. "Les magistrats et les policiers ont été choqués. Personne n’est au-dessus des lois. En démocratie, il y a un principe fondamental : c’est l’égalité de traitement", veut-elle rappeler. "Cette perquisition a été faite parfaitement conformément au Code de procédure pénale", assure Catherine Champrenaud.

Un acte de "rébellion". "Il y a des perquisitions tous les jours qui se déroulent de cette façon, et quand on s’y oppose, en général, on est interpellé pour rébellion", pointe-elle également.