Paulo est tombé amoureux d’une femme mariée : "Je n'arrive pas à l'oublier"

  • A
  • A
Partagez sur :
Paulo est tombé amoureux d’une femme mariée il y a six ans. Il confie éprouver aujourd'hui des sentiments amoureux à son égard et admet qu'il ne parvient pas à l’oublier. Au micro d’Olivier Delacroix, sur "La Libre antenne" d’Europe 1, Paulo dit craindre de l’avoir perdue à cause de ses très nombreux appels et messages.
TÉMOIGNAGE

Il y a six ans, Paulo a rencontré une femme mariée dont il est tombé amoureux. Il raconte que cette dernière l’a notamment beaucoup aidé au moment où il s’est séparé de sa femme. Paulo explique que leur relation s’est dégradée car il l’appelait et lui envoyait de nombreux messages, allant jusqu’à la harceler. Aujourd’hui, cette femme lui affirme qu’ils sont seulement amis. Au micro de "La Libre antenne", sur Europe 1, Paulo confie encore éprouver des sentiments amoureux pour elle et ne pas parvenir à l’oublier.

"Je suis tombé amoureux d'une femme de mon âge. Elle est mariée. On a passé six ans merveilleux. Les trois premières années se sont très bien passées. Puis je n'arrêtais pas de l'appeler et de lui envoyer des SMS alors qu’elle était mariée. Je n'arrêtais pas de la harceler. Je suis amoureux d'elle. Je suis son ami et son confident. J'en ai tellement souffert que je ne mangeais plus et je pleurais au travail. Je n’étais vraiment pas bien. Encore aujourd'hui, je n'arrive pas à l'oublier parce que j'ai encore beaucoup de sentiments pour elle.

" Je ressens une très forte affinité entre elle et moi "

J'ai essayé de prendre un peu de recul, de me changer les idées, mais impossible. Je n'arrive pas à l'oublier. Même mes propres enfants me disent qu’il faut que je l’oublie. C'est facile à dire, mais pas à faire. Je ne sais pas si c'est terminé entre elle et moi. Elle me dit que je suis son ami, mais j'ai des doutes parfois. Je ressens une très forte affinité entre elle et moi. Je ne suis jamais tombé amoureux ainsi d'une femme. C’est hallucinant. Je pense qu'elle aussi était amoureuse. 

Elle n'a pas une vie facile, elle a beaucoup souffert. Ça me touche encore plus qu'elle ait souffert dans le passé. Je m'étais séparé de la mère de mon fils et je n'étais pas bien non plus. C'est elle qui m'a sauvé, qui m'a conseillé, qui m'a porté vers le haut et qui était là pour moi. Je ne sais pas si j'aurais pu surmonter cette situation tout seul. Donc, elle a été là pour moi et j’ai été là pour elle. On était tous les deux malheureux. Puis, il y a eu une attirance entre nous deux.

" Je me sens coupable de l'avoir peut-être perdue à cause de mes bêtises "

Notre relation a changé parce que je n'arrêtais pas de l'appeler et de lui envoyer des SMS. Je ne la laissais pas tranquille. Maintenant, je ne lui envoie plus de SMS et ne l'appelle plus du tout. C’était une erreur de ma part. Je l’assume totalement, j'ai fait des choses incorrectes que je n'aurais pas dû faire. Je sais reconnaître mes torts. J’étais arrivé au point où je n'arrivais pas à dormir et à manger. Je pleurais même au travail. C’était très difficile. 

J’en pleure encore parfois, parce que j'ai des regrets. Je ne sais pas si on aurait pu avoir un futur. Je ne me suis jamais accroché à quelqu'un comme elle. Par amour, on fait parfois n'importe quoi, au point de harceler la personne. Je me sens coupable parce que c’est peut-être moi qui ai détruit le peu d'amour qu'elle avait à mon égard. Je me sens coupable de l'avoir peut-être perdue à cause de mes bêtises. C'est ça qui me fait le plus mal. 

Je suis toujours très amoureux d'elle. Je n'ai pas le droit de lui dire de quitter son mari. Je ne le lui dirai jamais parce que je n’ai pas à l’obliger. Je lui ai juste dit de choisir le bien-être pour elle et son fils. Elle a envie de le quitter, mais lui ne veut pas. Ce sont des choses entre eux. Si elle est heureuse, je serai content pour elle. Je serai toujours là pour elle, mais il faut que mon amour pour elle diminue parce que sinon, je vais en souffrir encore plus. 

J’aimerais bien qu’il y ait un rebondissement, seulement je n'y crois plus. J'ai essayé de me battre, d'être moi-même, gentil et à l'écoute. Mais je ne peux pas continuer à souffrir comme ça. Elle a toujours été là pour moi et je suis sûr qu’elle le sera toujours. Elle ne m'abandonnera jamais et je ferai pareil pour elle. Il y a une grande complicité entre elle et moi. Je suis son confident et je serai toujours à son écoute. Elle aussi, c'est ma confidente. Elle m'a fait comprendre que je serai toujours son ami."

Europe 1
Par Léa Beaudufe-Hamelin