Ne nous appelez plus "mormons", demandent les mormons

  • A
  • A
Le temple de Salt Lake, dans l'Utah, est le plus grand et le plus connu des temples de l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours.
Le temple de Salt Lake, dans l'Utah, est le plus grand et le plus connu des temples de l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours. © GEORGE FREY / AFP
Partagez sur :
L'Eglise de Jésus-Christ des Saints des derniers jours ne souhaite plus qu'on utilise le terme "mormon" pour la qualifier ainsi que ses fidèles, selon les nouvelles directives adoptées jeudi.

Ne les appelez plus "mormons", mais "membres de l'Église de Jésus-Christ des Saints des derniers jours". Dans ses nouvelles directives, l'"Église mormone" préconise donc plutôt d'être désignée par l'une des expressions suivantes : "L'Église", "L'Eglise de Jésus-Christ" ou encore "L'Église restaurée de Jésus-Christ". La confession chrétienne insiste : l'expression "Église mormone", bien que courante, "n'est pas une appellation autorisée".

"Nous corrigeons un nom". "Nous ne changeons pas de nom. Nous corrigeons un nom", a précisé samedi soir Russell Nelson, le président de l'Église de Jésus-Christ des Saints des derniers jours, cité par le Deseret News, un journal mormon de l'Utah, État américain où ils sont majoritaires.

 

Quelques 16 millions de membres. Fondée en 1830, l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours revendique 16 millions de membres et s'est donnée pour mission de rétablir la vraie Église dans sa pureté primitive, afin de préparer le retour du Christ. Elle s'appuie sur le "Livre de Mormon", du nom d'un ancien prophète, version "restaurée" de la parole véritable de Jésus, par opposition à la version classique résultant de la "grande apostasie" du christianisme.