Nantes : l'agresseur de la policière a séquestré une femme pendant 2h30 lors de sa fuite

, modifié à
  • A
  • A
L'agresseur a fait feu sur des gendarmes depuis l'appartement de la jeune femme.
L'agresseur a fait feu sur des gendarmes depuis l'appartement de la jeune femme. © LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :
Le procureur de la République de Nantes a annoncé vendredi que l'homme qui avait poignardé une policière municipale, désormais tirée d'affaire, plus tôt dans la journée avait également séquestré une jeune femme pendant sa cavale. Une enquête a été ouverte pour tentative de meurtre sur la policière municipale et des gendarmes et pour la séquestration.

L'homme qui a blessé grièvement une policière municipale vendredi matin à La Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique) avec un couteau, a également séquestré une jeune femme pendant 2h30 lors de sa cavale, a annoncé le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès.

L'agresseur était entré dans l'appartement de la jeune femme

L'agresseur avait pénétré durant sa fuite dans l'appartement de la jeune femme, d'où il a fait feu sur des gendarmes en faction. Le magistrat a également indiqué que l'assaillant, décédé à l'issue d'un échange de tirs avec les gendarmes, avait avant sa cavale agressé un autre policier dans les locaux de la police municipale, lui portant un coup de couteau, bloqué par son gilet pare-balles.

Une enquête a par ailleurs été ouverte vendredi pour tentative de meurtre sur la policière municipale et sur des gendarmes mais aussi pour la séquestration d'une jeune femme, a ajouté le procureur de la République de Nantes. "Cette enquête criminelle confiée à la section de recherches est aujourd’hui supervisée et dirigée par le parquet de Nantes", a déclaré Pierre Sennès lors d'une conférence de presse, précisant que "cette situation est susceptible d'évoluer" si "une qualification pénale en lien avec le terrorisme" était retenue au gré de l'avancement de l'enquête.