Mort d’Olivier Dassault : que sait-on du crash d'hélicoptère ?

  • A
  • A
Olivier Dassault est mort dans un crash d'hélicoptère.  Ludovic MARIN / AFP 1:10
Olivier Dassault est mort dans un crash d'hélicoptère. © Ludovic MARIN / AFP
Partagez sur :
Le député de l'Oise Olivier Dassault est décédé dimanche soir dans un accident d’hélicoptère en Normandie, de même que son pilote. Les circonstances exactes de la mort du fils du grand industriel Serge Dassault sont encore très floues. Voici ce que l'on sait.

Dimanche, le Premier ministre Jean Castex a rendu hommage au député de l'Oise Olivier Dassault, décédé dimanche soir dans un accident d’hélicoptère en Normandie. Il a salué "ceux qui, comme lui, aimaient profondément la France". Les circonstances exactes de la mort du fils du grand industriel Serge Dassault et petit-fils de Marcel, sont encore très floues. L'enquête devrait s'accélérer lundi matin. 

Accident au moment du décollage

Olivier Dassault, âgé de 69 ans, était capitaine d'industrie, mais aussi député de l'Oise sous les couleurs des Républicains. L'accident de son hélicoptère s'est produit vers 17h50, dimanche soir, sur les hauteurs de la ville de Touques, près de Deauville, une ville où la famille Dassault possède une propriété.

Le crash s'est déroulé au moment du décollage, selon le Bureau d'enquêtes et d'analyses pour la sécurité de l'aviation civile (BUA), qui a ouvert une enquête. Ses agents doivent arriver sur place lundi matin.

Le pilote également retrouvé mort

Il s'agissait d'un vol privé : le pilote a également été retrouvé mort et il n'y avait pas d'autres passagers à bord. Dimanche soir, la procureure de la République de Lisieux s'est rendue sur le lieu de l'accident. Elle a ouvert une enquête pour homicide involontaire et la section de recherches de la gendarmerie des transports aériens est en charge des investigations.

Avec la nuit, les enquêteurs n'ont pas pu procéder aux analyses techniques qui permettront de comprendre les causes de l'accident, mais ce travail doit commencer ce lundi matin.

Europe 1
Par Justin Morin, édité par Séverine Mermilliod