Meurtre d'Angélique : ce que l'on sait sur les circonstances de la mort de l'adolescente

, modifié à
  • A
  • A
C'est le témoignage d'un garçon de dix ans qui va tout changer en affirmant qu'Angélique est partie volontairement avec un homme. 1:41
C'est le témoignage d'un garçon de dix ans qui va tout changer en affirmant qu'Angélique est partie volontairement avec un homme. © AFP
Partagez sur :
Le procureur de la République de Lille a longuement détaillé lundi les circonstances de la mort de l'adolescente de 13 ans, dont le corps a été retrouvé dimanche.

Alors qu'une information judiciaire pour séquestration, viol et meurtre sur mineure de moins de 15 ans va être ouverte, on en sait plus sur les circonstances de la mort d'Angélique, 13 ans. Disparue mercredi dernier, le corps de l'adolescente a été retrouvé dimanche à Quénoy-sur-Deûle, dans le Nord. Le suspect, âgé de 45 ans, a été présenté à un juge lundi : il a été mis en examen pour viol, meurtre et séquestration dans la soirée. Ancien voisin d'Angélique et de sa famille, David R., qui a reconnu le meurtre, avait déjà été condamné pour viol sur mineur. À Lille, le procureur Thierry Pocquet du Haut-Jussé a longuement détaillé les circonstances de la mort de l'adolescente, telles que racontées par le suspect. 

Il explique avoir eu "une pulsion". L'homme de 45 ans a affirmé aux enquêteurs avoir eu une "pulsion" mercredi en rencontrant Angélique, dans le parc situé derrière chez lui. Il n'était alors "pas dans son état normal", assure-t-il aux enquêteurs. Quelques heures auparavant, il aurait acheté puis avalé des pilules contre les troubles de l'érection et consommé trois canettes de bière. Après une sieste, il se serait "senti mal". C'est là qu'il aurait décidé d'aller faire un tour dans le parc, où il a rencontré la victime.

David R. propose alors à la jeune fille de venir chez lui, prétextant avoir des objets à lui remettre pour ses parents. Il lui offre ensuite à boire. Puis lui pose des questions intimes. Angélique tente alors de s'enfuir mais il la retient, la gifle et l'enferme dans les toilettes pour tenter de la violer. C'est là qu'il décide de l'étrangler, a précisé le procureur de la République de Lille.

"Par la suite, il nettoie le logement, il met le corps de la jeune fille dans une valise qu'il met dans le coffre de sa voiture", détaille Thierry Pocquet du Haut-Jussé. "Il s'arrête en chemin pour acheter une pelle. Ensuite, il roule et s'arrête à l'entrée du bois. Il tente d'abord de creuser un trou et comme il n'y parvient pas, il décide de la dissimuler dans un fourré et il l'abandonne là", poursuit le procureur. 

RETOUR SUR : Angélique, 13 ans, était partie "rejoindre des copines"

Inscrit au fichier des délinquants sexuels. C'est le témoignage d'un garçon de dix ans présent dans le parc qui va tout changer en affirmant qu'Angélique est partie volontairement avec un homme. Les enquêteurs vont alors consulter le fichier des délinquants sexuels et s'apercevoir que David R. a vécut près de dix ans dans le même immeuble que la famille de l'adolescente. Ce chauffeur de bus de profession va être interpellé samedi soir à la sortie de son travail et très vite, il va avouer le meurtre aux enquêteurs et les mener dans la forêt où il a dissimulé le corps.

>> Meurtre d'Angélique : ce que l'on sait du suspect

Europe 1
Par Kévin Thuilliez, édité par O.G