Mère voilée prise à partie par un élu RN : "Tout dit que c'est une militante", estime Marine Le Pen

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Marine Le Pen était invitée sur Europe 1 jeudi matin. Elle est revenue sur l'affaire de la femme voilée interpellée par un élu RN, vendredi.
INTERVIEW

La présidente du Rassemblement national était l'invitée d'Europe 1, jeudi matin. Elle a évoqué l'affaire d'une mère voilée prise à partie par un élu RN lors du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, alors qu'elle accompagnait une sortie scolaire. Elle a notamment condamné la méthode utilisée par Julien Odoul : "J'ai trouvé cette interpellation rugueuse et certainement maladroite, même si sur le fond il a posé les bonnes questions. Les enfants doivent être tenus à l'écart des querelles des hommes, et cela est vrai aussi quand ils sont en sortie scolaire". 

Le CCIF, "une structure proche des frères musulmans"

Concernant la plainte déposée par Fatima E., la mère voilée, elle a estimé qu'il s'agissait d'une "militante", avançant un argument. "Tout dit que c'est une militante parce que pas un seul journaliste n’a réussi à la contacter. La seule interview qu’elle donne, c’est à une structure (Le CCIF Ndlr) dont on sait qu’elle est très proche des Frères musulmans. Je suis d'ailleurs poursuivie devant les tribunaux par cette structure pour avoir dit exactement la même chose qu'aujourd'hui. C’est un organisme qui défend une vision radicale de l’islam et la manière dont ils instrumentalisent cette femme est assez révélateur de leurs méthodes, d’ailleurs".