Mathilde Seigner : "Petite, mon grand-père me faisait goûter La Chartreuse"

  • A
  • A
Mathilde Seigner 0:30
L'actrice Mathilde Seigner au micro d'Europe 1. © Europe 1
Partagez sur :
L'actrice Mathilde Seigner était l'invitée de Laurent Mariotte dans l'émission "La Table des bons vivants" sur Europe 1. L'occasion pour elle de revenir sur sa passion pour la bonne cuisine et de nous parler de son héritage culinaire. 

L'actrice Mathilde Seigner, actuellement à l'affiche du film Un tour chez ma fille d'Eric Lavaine, était l'invitée de Laurent Mariotte dans l'émission La Table des bons vivants. Bonne cuisinière Mathilde Seigner nous a notamment parlé de son plat signature : une poule au pot (sans crème). Mais aussi et surtout de son goût du terroir et de la bonne cuisine qu'elle doit en partie à ses parents et ses grands-parents. 

Le goût des bonnes choses

"J'ai eu la chance de grandir avec des personnes qui aimaient la bonne bouffe", explique Mathilde Seigner. "Donc, très jeune, je me suis passionnée pour la cuisine, je voyais mes parents cuisiner et ma grand-mère. On avait toujours des bons plats à déguster." Un besoin de manger sain et gourmand qui n'a pas quitté l'actrice. "Plus je vieillis plus je fais attention à ce que je mange. Je préfère même ne pas manger que manger un bout de viande dont je ne connais pas la provenance." C'est pour cela, que dans son quartier de prédilection du 5e arrondissement de Paris, l'actrice connaît tous les petits commerçants chez qui elle va s'approvisionner. "Au moins là, je sais ce que j'achète et je suis très bien conseillée, j'adore."

Découvrez notre newsletter gastronomie

Recevez tous les dimanches à 10h notre newsletter "A table !" pour exceller derrière les fourneaux avec les recettes, conseils et trucs & astuces de Laurent Mariotte, ses chroniqueurs et ses invités.

Abonnez-vous ici

Un savoir culinaire qu'elle a donc su apprécier depuis toute petite dans un esprit bon enfant et familial. Comme le montre cette anecdote avec son grand-père qu'elle se rappelle avec amusement : "Je ne sais pas pourquoi mais l'une des mes saveurs d'enfance qui me reste c'est la Chartreuse. Une liqueur que mon grand-père me faisait goûter toute petite... Je trempais mon morceau de sucre dedans et hop, je dégustais. Depuis, le plus étonnant, c'est que je n'en ai jamais repris mais c'est un souvenir qui m'a marqué." 

Europe 1
Par Coraline Brouez