Macron à Souillac : des heurts entre "gilets jaunes" et forces de l'ordre

, modifié à
  • A
  • A
Des manifestants se sont opposés aux forces de l'ordre, vendredi à Souillac, dans le Lot.
Des manifestants se sont opposés aux forces de l'ordre, vendredi à Souillac, dans le Lot. © Pascal PAVANI / AFP
Partagez sur :
Des dizaines de manifestants, parmi lesquels des "gilets jaunes", se sont opposés aux forces de l'ordre vendredi matin à Souillac, dans le Lot, où Emmanuel Macron doit poursuivre le "grand débat" avec des élus ruraux.

"Manu, arrête tes macroneries" : "Gilets jaunes", retraités locaux et quelques jeunes masqués, des dizaines de manifestants se sont rassemblés vendredi dans le centre de Souillac, dans le Lot où Emmanuel Macron est attendu pour poursuivre le "grand débat" avec des élus ruraux.

Peu avant l'arrivée prévue du président, une large banderole a été déployée à l'entrée du parking du Palais des Congrès où le rendez-vous est fixé avec 600 élus ruraux: "Manu arrête tes macroneries tu ne vas pas réussir à nous endormir avec ton grand débat", signé des "gilets jaunes aveyronnais en colère". Mais la police a rapidement délogé ces contestataires, les manifestations étant interdites dans le centre par un arrêté préfectoral.

"J'ai été chercher des œufs et ils ont voulu me les confisquer, c'est n'importe quoi". Des heurts les ont opposés aux forces de l'ordre, qui les ont repoussés, parfois à coups de matraque, et deux personnes ont été interpellées. Les manifestants ont entonné la Marseillaise et scandaient "Macron démission". "Il y a des gendarmes partout. Ce matin j'ai été chercher des œufs et ils ont voulu me les confisquer, c'est n'importe quoi", a lancé Daniel, un retraité et "gilet jaune" habitant dans la région. À midi, trois heures avant le premier rendez vous annoncé sur place du président de la République, la tension était un peu retombée.

Souillac, un bourg de 3.750 habitants sur les rives de la Dordogne, est placé sous haute sécurité pour la venue du président : les commerces sont en majorité fermés, le marché a été annulé et les manifestations interdites. Souillac a déjà accueilli Emmanuel Macron, mais comme candidat, le 17 février 2017, alors qu'il était en pleine ascension dans les sondages pour la présidentielle.

Emmanuel Macron en visite surprise dans une école. Emmanuel Macron a effectué une visite surprise dans une école de Saint-Sozy, dans le Lot, quelques heures avant son deuxième oral marathon du grand débat à Souillac avec 600 maires d'Occitanie. Le Président de la République, qui était accompagné notamment du ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer et de Sébastien Lecornu, ministre chargé des Collectivités territoriales et co-animateur du grand débat national, est arrivé vers 11h15 à Saint-Sozy, à une quinzaine de kilomètres de Souillac pour visiter une école primaire née du regroupement d'écoles de cinq communes.

Après avoir été accueilli par la directrice, il a discuté avec des parents d'élèves, qui ont expliqué être satisfaits de cette nouvelle école. Il a passé une demi-heure dans une classe de CE1-CE2, en train de faire un problème de maths sur un échange de billes entre deux copains. Emmanuel Macron a interrogé les enfants sur leur matière préférée et a signé des autographes sur les cahiers de cours. Il est passé ensuite à la cantine où déjeunaient une trentaine d'élèves.