L'incendie d'un centre des impôts revendiqué par un groupe se réclamant des "gilets jaunes"

  • A
  • A
Des individus se réclamant des "gilets jaunes" ont revendiqué l'incendie du centre des impôts de Riom, dans le Puy-de-Dôme. Photo d'illustration.
Des individus se réclamant des "gilets jaunes" ont revendiqué l'incendie du centre des impôts de Riom, dans le Puy-de-Dôme. Photo d'illustration. © Pascal PAVANI / AFP
Partagez sur :
Dans la nuit de mardi à mercredi, trois pneus ont été incendiés devant le centre des finances publiques de Riom, dans le Puy-de-Dôme. 

Un groupe se présentant comme faisant partie des "gilets jaunes" a revendiqué la tentative d'incendie mardi du centre des finances publiques de Riom, dans le Puy-de Dôme, dans un email envoyé au journal régional La Montagnejeudi.

L'intérieur du bâtiment intact. Dans la nuit de mardi à mercredi, trois pneus ont été incendiés devant la façade de l'établissement public qui a été noircie, a indiqué la police. Le système d'ouverture automatique des portes a été détérioré, ainsi que des portes vitrées, mais l'intérieur du bâtiment n'a toutefois pas été endommagé. 

Suite à ces dégradations, la rédaction de La Montagne a reçu mercredi par mail un message de revendication dont les auteurs affirment être des "gilets jaunes". "Par l'incendie symbolique du centre des finances publiques de Riom, nous lançons un appel à tout le peuple qui n'en peut plus de se tuer au travail pour des salaires de misère, qui n'en peut plus d'être taxé par l'État qui redistribue notre argent aux plus riches". 

"Résister jusqu'à la victoire". "Cet État n'est pas le nôtre, le peuple n'a aucun pouvoir de décision. Cet État est au service d'une poignée de grands bourgeois qui profitent de notre travail", écrivent les auteurs, appelant "à refuser toute négociation, à combattre et résister jusqu'à la victoire". Les policiers du commissariat de Riom, qui invitent à la "prudence" sur ces revendications, ont ouvert une enquête.