L’État condamné pour l'expulsion d’un camp rom à Gennevilliers

  • A
  • A
(Photo d'illustration)
(Photo d'illustration) © AFP
Partagez sur :
En juin, les forces de l'ordre avaient procédé à l'expulsion d'une famille de la communauté d'un campement à Gennevilliers. Une intervention qui était illégale, selon le tribunal de Nanterre. 

En juin dernier, des policiers avaient délogé une famille de la communauté Rom du campement de Gennevilliers, dans les Hauts-de-Seine, qu'ils occupaient depuis mai. Sauf que cette intervention était illégale, selon une décision du juge des référés du tribunal de Nanterre, dans une ordonnance du 13 août, publiée par le collectif Romeurope.

Trois personnes indemnisées à hauteur de 1.000 euros. StreetPress, qui révèle l'information, indique que l'État allait devoir indemniser trois personnes de cette famille à hauteur de 1.000 euros pour voie de faits. Car en l'absence de plaintes ou de poursuites judiciaires, les forces de l'ordre n'avaient pas le droit d'intervenir. StreetPress précise également que les trois habitants avaient porté plainte pour des faits de violences policières. L'intervention, qui avait duré plus d'une heure, s'était déroulée le 5 juin dernier, sur un terrain vague, près du port de Gennevilliers, où ils étaient installés depuis le 30 mai.