"Le Téléthon a sauvé ma fille", témoigne le père de Carla, 2 ans, atteinte d'une maladie rare

  • A
  • A
La 34ème édition du Téléthon sera lancée vendredi soir. 1:30
La 34ème édition du Téléthon sera lancée vendredi soir. © AFP
Partagez sur :
A cause de la crise sanitaire, le Téléthon s'en remet aux téléspectateurs et aux internautes pour faire grimper son compteur pendant le week-end. Chaque année, les dons permettent de soigner des patients atteints de maladies rares, comme Carla, bientôt 2 ans. Son père témoigne au micro d'Europe 1. 
TÉMOIGNAGE

Le Téléthon 2020 doit être lancé vendredi. Crise sanitaire oblige, la 34e édition de l'événement se limitera cette fois à sa retransmission sur les chaînes de France Télévisions et à des défis sur internet, de vendredi en fin de journée à tard dans la nuit de samedi à dimanche. Les associations espèrent que, malgré l'annulation de ses activités bénévoles, les donateurs seront tout de même au rendez-vous. En 2019, le Téléthon avait permis de récolter 87 millions d'euros. Carla, presque 2 ans, est atteinte d'amyotrophie spinale, une maladie caractérisée par une faiblesse et une atrophie des muscles. Elle a pu être traitée par thérapie génique grâce aux dons du Téléthon, témoigne son père vendredi au micro d'Europe 1. 

"Le docteur nous a expliqué que deux traitements existaient, dont un tout à fait nouveau. Il s'agissait de la thérapie génique. Avec ma compagne, le seul mot qu'on a entendu c'est 'curatif'. Carla a reçu le traitement le 9 mars. Au bout de deux jours, elle se tenait déjà mieux. Le lendemain, quand on est enfin rentré chez nous, on l'a posée sur notre table à langer. D'habitude, elle avait les jambes qui pendaient. Mais là, on voyait ses jambes bouger.

"Ce qu'il se passe depuis le mois de mars, c'est incroyable"

Elle a progressé depuis, c'est indéniable. Après, jusqu'où ça ira, on ne sait pas. Rien ne garantit qu'elle pourra marcher un jour et on ignore encore quelles forces elle récupèrera au fur et à mesure. Seul le temps pourra nous le dire. Mais ce qui est certain, c'est qu'elle ne régresse plus : elle ne fait que progresser. Ce qu'il se passe depuis le mois de mars, c'est incroyable. Notre fille a été sauvée grâce au Téléthon et grâce à tous les dons qui ont été faits depuis des années. Tout cela, ce sont des vies sauvées et des avenirs offerts à nos enfants."

Europe 1
Par Victor Dhollande, édité par Laetitia Drevet