L'archevêque d'Aix-en-Provence et d'Arles "favorable" à l'ordination des hommes mariés

, modifié à
  • A
  • A
L'Église catholique acceptera-t-elle un jour l'ordination d'hommes mariés ?
L'Église catholique acceptera-t-elle un jour l'ordination d'hommes mariés ? © JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :
L'ordination des hommes mariés pourrait, selon l'homme d'Église, répondre au problème du manque de vocations des prêtres.

Alors que l'Église est confrontée à une crise des vocations, l'archevêque d'Aix-en-Provence et d'Arles a évoqué une possibilité de solution : l'ordination d'hommes mariés. Cela "se fait déjà chez les maronites au Liban, chez les Grecs catholiques et chez les Syriens catholiques", a rappelé Monseigneur Dufour, lundi sur France Bleu Provence

Pas d'ordination de femmes

"Bien sûr, j'y suis tout à fait favorable si un jour le besoin s'en fait vraiment sentir et si l'évolution de notre Église le permet", a ajouté l'archevêque qui n'a, en revanche, pas du tout le même avis sur l'ordination des femmes. "Je pense qu'il n'y aura jamais d'ordination de femmes, mais il pourrait y avoir de nouveaux ministères pour [elles]", a-t-il précisé. 

Le pape François y est opposé

Voix atypique, l'archevêque de Poitiers, Pascal Wintzer avait déjà suggéré en mars, sur la radio chrétienne RCF puis sur France 3, que les hommes mariés, comme c'est le cas dans l'Eglise d'Orient, puissent être ordonnés prêtres : "La fin de la loi du célibat pour tous serait une manière de nous ramener à l'humanité ordinaire", avait-il estimé.

Le pape François s'était en revanche clairement positionné contre toute remise en cause générale du célibat des prêtres, en janvier dernier. "Personnellement, je pense que le célibat est un don pour l'Eglise. Deuxièmement, je ne suis pas d'accord pour permettre que le célibat soit optionnel. Non", avait déclaré le pape. L'obligation d'être célibataire pour entrer dans le clergé de l'Eglise catholique latine remonte au 11e siècle.