L’appel du gouvernement avant le chassé-croisé : "Il faut être prudent et vigilant"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Le traditionnel chassé-croisé estival va encore être très chargé sur les routes, avec un samedi classé noir dans le sens des départs. Marie Gautier-Melleray, déléguée interministérielle à la sécurité routière, a appelé les Français "à être prudents et vigilants sur les routes", vendredi sur Europe 1. 
INTERVIEW

Si vous prenez le volant ce week-end, attendez-vous à de gros bouchons. Ce samedi 1er août, qui marque le début du traditionnel chassé-croisé estival, est classé noir dans le sens des départs par Bison Futé. Avant cette journée chargée sur les routes, la déléguée interministérielle à la sécurité routière Marie Gautier-Melleray a lancé un appel aux automobilistes, vendredi sur Europe 1. "Il faut être prudent et vigilant sur la route à tout moment, que ce soit avant le départ en préparant son trajet et son véhicule, en se reposant bien", a-t-elle demandé. 

"Il faut aussi l'être en montant dans sa voiture, en pensant à mettre sa ceinture et en posant son téléphone et en l’éteignant. Il faut également faire attention en roulant, en ne faisant pas d’excès de vitesse et en faisant une pause toutes les deux heures".

"Redoubler de prudence pour les enfants" 

Ces derniers jours ont été marqués par deux accidents mortels, l'un qui a entraîné mardi la mort de quatre enfants à Laon, dans l'Aisne, après la tragédie qui avait fauché mi-juillet cinq mineurs sur l'A7 dans la Drôme. "Ce sont des accidents dramatiques et douloureux qui viennent nous rappeler que la route est la première cause de mortalité chez les 0-29 ans", a réagi Marie Gautier-Melleray. "Malheureusement, un quart des moins de 14 ans tués sur la route le sont pendant la période estivale. Il faut donc redoubler de prudence et de vigilance pour les enfants", a-t-elle réitéré. 

"J'appelle tout le monde à éteindre son téléphone" 

La déléguée interministérielle à la sécurité routière a également pointé les dangers du téléphone au volant, appelant "tout le monde à l'éteindre". "Le téléphone au volant est une plaie qui est malheureusement en augmentation. 40% des Français disent téléphoner en roulant. C’est un ‘distracteur’ qui peut être mortel. 10% des accidents corporels sont liés à l’usage du téléphone en conduisant. C’est un élément très inquiétant. J’appelle tout le monde à éteindre son téléphone."   

Éviter la tentation du "relâchement" post-confinement 

Marie Gautier-Melleray a également mis en garde sur un relâchement des automobilistes en cette période post-confinement. "Il y a des indicateurs qui montrent que les Français se relâchent sur la route après le confinement. C’est les cas des grands excès de vitesse, de plus de 50 km/h par rapport à la vitesse autorisée, qui ont beaucoup augmenté pendant le confinement et qui restent à un niveau très élevé. De juin à mi-juillet, il y a eu +14% de grands excès de vitesse par rapport à l’an dernier", a-t-elle indiqué. 

"Les contraintes sont mises en places pour sauver des vies" 

"Les forces de l’ordre constatent une grande agressivité au volant et un relâchement. Mais les causes sont difficiles à évaluer. On peut penser que les Français, qui ont connu beaucoup de contraintes liées au coronavirus, tendent à se relâcher sur les autres contraintes", a expliqué la délégué à la sécurité routière. "Or, il faut rappeler que ces contraintes sont mises en place pour sauver des vies, la vôtre, la mienne, et celle de nos enfants. Il faut donc accepter de faire tous un effort dans l’espoir que nous en sauvions davantage."