Jean-Michel Blanquer : "L'homophobie est toujours le signal d'une bêtise"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Interrogé par le président de SOS Homophobie, lundi matin sur Europe 1, le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer a promis de traiter ce "point important" de la lutte contre le harcèlement scolaire.

INTERVIEW

Que va faire le gouvernement pour favoriser la lutte contre l'homophobie en milieu scolaire ? Sur Europe 1, lundi matin, le président de SOS Homophobie Joël Deumier a demandé à Jean-Michel Blanquer "une campagne de sensibilisation nationale de lutte contre l'homophobie à l'école" à destination "des élèves mais aussi des personnels pédagogiques". "Il a évidemment raison, c'est prévu", lui a répondu le ministre de l'Éducation.

>> De 7h à 9h, c’est deux heures d’info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

Un "élément grave du harcèlement scolaire". À l'occasion de la journée de lutte contre le harcèlement scolaire, jeudi 8 novembre, le ministre a indiqué qu'il allait se rendre "avec Brigitte Macron dans un établissement pour bien signifier que c'est un point important". "Parmi les éléments malheureusement graves du harcèlement scolaire, il y a l'homophobie", a poursuivi Jean-Michel Blanquer au micro d'Audrey Crespo-Mara. "Elle est toujours le signal d'une bêtise, d'une ignorance et de cette méchanceté de tous les jours totalement inutile qui empoisonne la vie des élèves." Sans dévoiler le contenu et les contours de cette campagne, il a promis un geste "volontariste".