Interdiction de produits en plastique : les industriels s'insurgent

  • A
  • A
Les députés se sont prononcés la semaine dernière pour l'interdiction en 2020 de nouveaux produits en plastique.
Les députés se sont prononcés la semaine dernière pour l'interdiction en 2020 de nouveaux produits en plastique. © Alexas_Fotos / Pixabay.com
Partagez sur :
Les industriels ont dénoncé vendredi la décision prise la semaine dernière par les députés d'interdire les nouveaux produits en plastique à l'horizon 2020. 

La filière plastique a dénoncé vendredi de nouvelles interdictions de produits en plastique à l'horizon 2020 décidées la semaine dernière par les députés, dans le cadre de la loi agriculture et alimentation."La filière plastique s'insurge contre des mesures prises sans concertation, sans dialogue et sans aucune étude d'impact", écrivent dans un communiqué commun trois fédérations professionnelles du secteur (Elipso, PlasticsEurope, Fédération de la Plasturgie).

Les industriels évoquent une infraction au droit européen. Les industriels demandent d'attendre une directive européenne en cours d'élaboration sur les plastiques à usage unique. Ils affirment que les dispositions législatives françaises "sont, à divers titres, en infraction avec le droit européen" et qu'elles auront "des conséquences économiques lourdes, pas uniquement pour les entreprises", mais aussi pour "les finances des collectivités publiques".

Les nouveaux produits en plastique interdits en 2020. Les députés se sont prononcés la semaine dernière pour l'interdiction en 2020 de nouveaux produits en plastique (couverts, piques à steak, couvercles à verre jetables, plateaux repas, pots à glace, saladiers, boîtes). Cette interdiction s'ajoute à celle visant les pailles et bâtonnets mélangeurs pour boisson en plastique, adoptée par le Sénat en juin. Les députés ont également prévu une réduction de l'usage des contenants en plastique dans les cantines d'ici à 2025, relèvent aussi les industriels.

Nice va bannir le plastique de ses cantines dès 2019

La ville de Nice a indiqué vendredi qu'elle allait bannir dès la rentrée 2019 le plastique de ses établissements scolaires, une annonce qui intervient alors que le parlement prévoit de faire entrer en vigueur d'ici à 2025 une mesure similaire. L'annonce a été faite lors de la visite par le maire LR Christian Estrosi du chantier de la future cuisine centrale de la ville, qui doit être livrée pour la rentrée prochaine et sera en mesure de fournir 30.000 repas par jour. " C'est un acte politique fort. J'ai décidé de bannir (...) le plastique de l'intégralité du process de production jusqu'au réchauffage dans les restaurants scolaires", a annoncé l'élu, précisant que seraient utilisés "des bacs inox pour la cuisson et des barquettes en cellulose pour le conditionnement, la distribution et la réchauffe". La ville, qui précise par ailleurs que "l'intégralité du matériel de table" utilisé aujourd'hui "est déjà en verre ou en inox", annonce aussi prendre une mesure similaire pour les pique-niques, l'ensemble des couverts jetables devant désormais, à compter du premier semestre 2019, être en bois ou en carton.