"Incroyable, "exceptionnel" : une tortue marine pond ses œufs sur une plage de Fréjus

  • A
  • A
tortue fréjus 1:36
© Frédéric Michel/EUROPE 1
Partagez sur :
Une tortue marine de l'espèce Caretta Caretta, ou tortue caouanne, est venue pondre ses oeufs au beau milieu de la plage des Sablettes, la grande plage publique au coeur de Fréjus. Un événement exceptionnel qui implique des mesures de sécurité afin de protéger les précieux œufs.
REPORTAGE

C’est exceptionnel et inexplicable ! En quelques jours, deux tortues marines ont pondu sur les côtes varoises, précisément à Fréjus et Saint-Aygulf. "A 24 heures d’intervalle, avoir deux pontes sur le même territoire, c’est exceptionnel en soi", s’enthousiasme Fabien Rozec est le responsable de l’observatoire Marin de la communauté d’agglomération (CAVEM). La première tortue caouanne a fait son nid sur une plage très fréquentée, en plein centre-ville de Fréjus. Elle a été observée dans la nuit de vendredi à samedi et pour protéger ses œufs ensevelis a environ 20 cm de profondeur, une surveillance et un périmètre de sécurité ont été installés.

Posée sur la plage, presque léchée par les vagues, la double clôture en bois intrigue. Interdiction formelle de mettre un pas dans l’enclos. Sous le sable, des œufs de tortues se préparent à éclore. Alors pour les protéger, des hommes vont se relayer jour et nuit ! "On est organisés. Vous avez les pompiers qui sont là, la police municipale, le conservatoire marin", énumère Raoul Regaieg, chef de service de la police municipale de Fréjus. "Elles sont venues à Fréjus, on veut que les bébés retrouvent leur maman en mer."

"Maintenant, il faut attendre au moins cinquante jours pour avoir quelques réponses"

Parmi les experts, la surprise est totale. D’ordinaire, ces tortues marines, des tortues caouanne d’une taille d’environ un mètre, ne pondent généralement pas sur les côtes françaises. "C’est vrai que ça parait vraiment incroyable, parce que c’est vraiment un site très vivant", confirme Sidonie Catteau chargée de projet tortues marines pour l’association Marineland. "Il y a le marché nocturne à côté, vous avez des lampadaires, la musique, les restaurants, la grande roue qui n’est pas très loin. Et pourtant la tortue a choisi cet endroit-là. Maintenant, il faut attendre au moins cinquante jours pour avoir quelques réponses et quelques résultats."

Car ces œufs, parfois 80 par pontes, ne donneront pas forcément des bébés tortues. Au final, c’est la nature qui décide. 

Europe 1
Par Frédérci Michel, édité par Rémi Duchemin