Hospitalisation avant son procès : Isabelle Balkany évoque une "espèce de désespérance"

  • A
  • A
Isabelle Balkany a fait sa première apparition publique depuis sa sortie de l'hôpital, dimanche (photo d'archives).
Isabelle Balkany a fait sa première apparition publique depuis sa sortie de l'hôpital, dimanche (photo d'archives). © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :
Interrogée par "Le Parisien", l'épouse de Patrick Balkany réfute avoir fait une tentative de suicide avant son procès. 

Sur les réseaux sociaux, elle a publié une photo de sa  première "sortie" pour la fête nationale, dimanche soir. Isabelle Balkany est sortie de la clinique où elle était hospitalisée tandis que son époux comparaissait pour blanchiment et corruption au printemps. Également mise en cause dans ce dossier, elle n'a assisté à aucune des six semaines d'audience. Interrogée par Le Parisien, la première adjointe de Levallois-Perret est revenue sur cette période. 

Une visite de Carla Bruni 

Auprès du quotidien, Isabelle Balkany nie avoir fait une tentative de suicide. Elle évoque un "sentiment d'honneur bafoué" et un "opprobre généralisé" à mesure que son procès approchait, un homme lui ayant notamment lancé "Balkany, rends l'argent" alors qu'elle faisait ses courses. Dix jours avant l'audience, elle aurait ainsi pris "un comprimé" d'antidépresseurs, "deux, puis trois, puis quatre", écrit le journal, avant d'avaler toute la boîte "machinalement". L'épouse de Patrick Balkany évoque "une espèce de désespérance". 

Toujours selon Le Parisien, la clinique VIP dans laquelle Isabelle Balkany a séjourné à sa sortie de l'hôpital a été identifiée par Nicolas Sarkozy, ami du couple. L'épouse de l'ancien Président, Carla Bruni, lui aurait rendu visite pendant sa convalescence. 

Le jugement des époux Balkany et des autres prévenus, parmi lesquels figurent leur fils, est attendu le 18 octobre