Grève du 19 mars : à quelles perturbations doit-on s'attendre ?

, modifié à
  • A
  • A
Quatre enseignants sur dix ont annoncé qu'ils ne feront pas classe mardi.
Quatre enseignants sur dix ont annoncé qu'ils ne feront pas classe mardi. © AFP
Partagez sur :
Plusieurs syndicats ont appelé à la grève et à la mobilisation mardi. Le mouvement devrait notamment impacter les écoles maternelles et élémentaires.

Trois jours après les violences des "gilets jaunes" et une manifestation massive pour le climat, CGT, FO, Solidaires, la FSU, les organisations de jeunesse Unef (étudiants) et UNL (lycéens) ont appelé à la grève mardi et à une mobilisation nationale interprofessionnelle afin "d'amplifier le mouvement social". "Nous sommes déterminés à nous mobiliser car nous ne voulons pas être spectateurs, ni caution de décisions qui pourraient être prises en matière sociale à l'issue du grand débat", a expliqué Yves Veyrier pour FO qui défilera à Paris, aux côtés de Philippe Martinez (CGT), à partir de 13h. D'autres manifestations sont également prévues notamment à Lyon ou à Marseille. Quelles perturbations sont à prévoir mardi ? Europe 1 fait le point.

4 enseignants sur 10 annoncent qu'ils ne feront pas classe

Le mouvement devrait impacter particulièrement les écoles maternelles et élémentaires. Quatre enseignants sur dix ont déjà annoncé qu'ils ne feront pas classe. Certaines écoles pourraient d'ailleurs rester fermées mardi matin. Les Bouches-du-Rhône, l'Hérault, l'Ille-et-Vilaine, l'Ain, la Seine-Maritime et la Somme devraient être les départements les plus touchés par le mouvement. Crèches, accueils périscolaires et cantines scolaires pourraient être aussi impactés selon les communes.

Les enseignants protestent contre "l'orientation de la politique éducative", indique Francette Popineau, secrétaire générale du syndicat Snuipp-FSU, le principal syndicat de l'enseignement primaire, notamment le manque de moyens découlant de l'obligation de scolarisation à 3 ans votée dans le projet de loi "sur l'école de la confiance". 

Un trafic SNCF normal en Île-de-France, perturbé en région

Dans les transports d'Île-de-France, le trafic sera en revanche normal à la SNCF et quasi normal à la RATP, où les bus pourrait être impactés, selon les directions des deux entreprises. À Strasbourg (Bas-Rhin), à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) et dans d'autres villes de France, les transports en commun devraient être davantage touchés.

La circulation des TER pourrait aussi être perturbée mardi sans que plus de précisions n'aient été données par la SNCF pour le moment au niveau national.

20 à 30% des contrôleurs aériens seront par ailleurs en grève mardi, ce qui pourrait occasionner des retards. 

Grève aussi à Pôle emploi et à l'hôpital

Les syndicats de Pôle emploi ont également appelé à la grève pour protester contre les suppressions de postes chez l'opérateur public.

Enfin, la fédération de la Santé et de l’Action sociale de la CGT a déposé un préavis de grève national auprès du ministère de la Santé, à l’instar de la Coordination nationale infirmière, ce qui devrait notamment impacter les hôpitaux.