École, accrobranche et aides ciblées : les contours des "vacances apprenantes" précisés

  • A
  • A
2.500 établissements scolaires devraient rester ouvert cet été pour permettre aux enfants de s'y rendre (photo d'illustration). 1:48
2.500 établissements scolaires devraient rester ouvert cet été pour permettre aux enfants de s'y rendre (photo d'illustration). © SEBASTIEN BOZON / AFP
Partagez sur :
Jean-Michel Blanquer a présenté samedi son projet de "vacances apprenantes". L'objectif est de permettre à un million d'enfants environ de combler le retard accumulé pendant l'épidémie de coronavirus. Pour cela, les écoles mais aussi les colonies de vacances et les centres de loisirs sont mobilisés. 

Des vacances "apprenantes" mais pas "austères" : c'est ce que propose le gouvernement à un million d'enfants. Gabriel Attal, secrétaire d'Etat à la jeunesse, Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du logement et Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale ont présenté samedi matin un ensemble de mesures destinées à l'éducation des plus jeunes cet été. Une enveloppe de 200 millions d'euros est consacrée à ce projet, qui doit permettre de combler les lacunes créées lors de l'épidémie de coronavirus.

Ecoles ouvertes et colonies de vacances "apprenantes"

Les élèves doivent d'abord rattraper le retard accumulé pendant le confinement, donc les écoles vont rester ouvertes cet été pour 400.000 enfants. Ce chiffre est cinq fois plus élevé que les années précédentes. Dans les 2.500 établissements qui ne fermeront pas leurs portes, du renforcement scolaire sera proposé le matin et des activités plus ludiques l'après-midi.

Le gouvernement met aussi en place, sur le même principe, des colonies de vacances apprenantes pour 250.000 élèves. Jean-Michel Blanquer veut les rassurer : ces projets sont aussi des moments de détente. "Vous pouvez faire de l'accrobranche en anglais, vous pouvez aller nager en ayant d'abord fait un programme informatique qui vous prépare à la plage, bref les choses peuvent être assez astucieuses sur ce sujet", illustre-t-il. 

 

Environ 50.000 jeunes de moins de 17 ans sont également appelés à faire "l'école ouverte buissonnière" cet été, "à la campagne ou en zone littorale à la découverte de la nature et du patrimoine local".

Une aide aux départs en vacances 

Le ministre tient à rassurer les élèves : "Loin de nous l'idée de faire des vacances austères, c'est tout l'inverse on n'a pas l'intention de mettre tout le monde assis sur une chaise du 1er juillet au 30 août". Ces vacances apprenantes doivent être un moyen, selon Jean-Michel Blanquer, de lutter contre les inégalités.

 

Alors qu'un enfant sur trois ne part pas en vacances, le gouvernement veut aussi aider les parents pour qui le confinement a été difficile, notamment pour les agents hospitaliers et médico-sociaux. En plus des chèques-vacances de 300 euros, 50.000 d'entre eux pourront bénéficier d'une aide pour partir avec leur famille.

Europe 1
Par Joanna Chabas édité par Guilhem Dedoyard