Explosion à Paris : Le réseau de gaz est "un véritable boulet meurtrier", affirme un élu de la capitale

, modifié à
  • A
  • A
Le 12 janvier vers 9 heures, la boulangerie située au 6 rue de Trévise a explosé à la suite d'une fuite de gaz. © Thomas SAMSON / AFP
Partagez sur :

Dans les colonnes du "Parisien", Alexandre Vesperini, élu du 6ème arrondissement de Paris, pointe du doigt la vétusté du réseau de gaz de la capitale, au lendemain de l'explosion d'une boulangerie rue de Trévise. Il appelle également à ce que la mairie soit seule pilote pour rénover le réseau. 

Il alerte sur "l'état de vétusté avancé" du réseau de distribution de gaz à Paris. Dans une interview accordée au Parisien au lendemain de l'explosion d'une boulangerie, rue de Trévise, qui a fait trois morts et un disparu dans le 9ème arrondissement de Paris, Alexandre Vesperini, membre de la commission supérieure de contrôle du gaz, pointe du doigt l'état de délabrement du réseau gazier parisien. 

"Le réseau parisien est en effet dans un état catastrophique". "Force est de constater que ce réseau, constitué au début du XXe siècle, est un véritable boulet meurtrier", déclare celui qui est également conseiller de Paris. "Le réseau de gaz parisien est dans un état de vétusté avancé. Il a beaucoup vieilli et, surtout, il est mal signalisé", affirme-t-il.

"La Ville de Paris est confrontée à une situation très grave, car ce type d’accidents peut se reproduire à de très nombreux endroits dans la capitale. Le réseau parisien est en effet dans un état catastrophique", continue d'argumenter l'élu divers droite du 6ème arrondissement de la capitale. Un problème qui, selon les dires d'Alexandre Vesperini, est la principale préoccupation des pompiers et la "hantise de tous les maires d'arrondissement". 

"Personne ne pilote" la rénovation. Une vétusté et un renouvellement du réseau pas assez rapide que l'élu attribue à la façon dont il est géré : "Entre GRDF, la mairie, les copropriétés… Il y a beaucoup trop d’interlocuteurs, trop d’acteurs (copropriétés etc.) et personne ne pilote ce sujet", argue-t-il. Sa solution ? "Que l’un d’eux sorte du lot, je pense à la mairie, pour assurer la coordination et l’accélération de la rénovation du réseau gazier à Paris", avance-t-il, avant de prophétiser que le problème du réseau gazier sera un sujet sur lequel "le prochain maire de Paris ne pourra pas faire l'impasse".