EXCLU EUROPE 1 - Ce que contient le "Plan 10.000 jeunes" du ministère de l’Intérieur

, modifié à
  • A
  • A
Plan jeunes 1:25
Le Ministère de l’Intérieur veut doubler son nombre d’apprentis. © Ministère
Partagez sur :
Le ministère de l’Intérieur dévoile mardi son "Plan 10.000 jeunes", avec des stages et des contrats d’apprentissage, mais surtout des offres à destination des jeunes des quartiers difficiles. Un moyen pour le ministère de déclencher des vocations et d’apaiser le climat parfois tendu entre la police et la jeunesse.

Quelques jours après la semaine spéciale "Europe 1 Solidaire" pour aider la jeunesse et la mettre en relation avec des entreprises qui recrutent, Europe 1 dévoile mardi en exclusivité le "Plan 10.000 jeunes" du ministère de l’Intérieur. Gérald Darmanin avait dévoilé des pistes le 25 janvier dernier, et près d’un mois plus tard, le ministère de l’Intérieur publie 10.000 offres de stages et de contrats d’apprentissage. Ces offres sont surtout à destination des jeunes issus des quartiers difficiles, des 60 "Quartiers de Reconquête Républicaine", dispositif lancé en 2018. Elles sont à retrouver ici.

Tous les métiers qui composent le ministère de l’Intérieur

L’idée est de proposer des stages et des contrats d’apprentissage dans tous les métiers qui composent le ministère de l’Intérieur. Le spectre est donc très large, du garagiste qui s’occupe des voitures de la police ou des pompiers, au service communication d’une préfecture, en passant par la restauration des établissements du ministère, ou même les services juridiques.

Les offres existeront dès 16 ans avec 1.800 stages de 3e d’une durée d’une semaine. Pour ceux qui veulent découvrir la gendarmerie, de 16 à 18 ans donc, 1.200 places seront ouvertes pour intégrer les cadets de la gendarmerie en septembre, avec un soutien scolaire possible en plus. Toujours dans la catégorie stage, 4.000 offres seront proposées, pour des stages de quelques semaines mais aussi parfois de quelques mois, rémunérés, à destination des lycéens et des étudiants jusqu’à 25 ans. 1.500 jeunes supplémentaires pourront aussi faire leur service civique, une mission qui peut aller jusqu’à un an. 

Des formations dans tous les domaines

Enfin, le ministère de l’Intérieur veut doubler son nombre d’apprentis en ouvrant 1.500 places, là aussi dans tous les domaines et pour des formations qui peuvent aller jusqu’à trois ans. Il est possible de postuler dès mardi soir sur le site du ministère ou des préfectures départementales qui promet de rappeler les candidats sous quelques jours. Une démarche gagnant-gagnant pour un ministère qui veut déclencher des vocations et apaiser le climat parfois tendu entre la police et la jeunesse, en plein Beauvau de la sécurité dont ce sera un thème central.

Europe 1
Par Gwladys Laffitte et Justin Morin, édité par Léa Leostic