EviCypher, l'invention française pour lutter contre les cyberattaques

, modifié à
  • A
  • A
cybersécurité 2:09
Destiné aux gouvernements, ambassades, services secrets, hôpitaux mais aussi à l'armée et aux entreprises dites "sensibles", EviCypher sera commercialisé autour de 1.000 euros.
Partagez sur :
Europe 1 vous dévoile en exclusivité une invention française qui doit stopper les cyberattaques, les demandes de rançons informatiques ou encore les usurpations d'identité. Baptisé EviCypher, ce nouveau mode de communication repose sur le principe d'une carte qui chiffre tous les messages, contacts, photos et vidéos d'un téléphone.

C’est le premier chiffrement individuel, comme un coffre-fort, qui se glisse dans la poche. EviCypher est une invention française pour communiquer sans se faire cyber-attaquer. Ce mode de communication, qui vient de remporter une médaille d'or au Salon des inventions de Genève, est insaisissable, intraçable, anonyme et totalement sécurisé. Destiné aux gouvernements, ambassades, services secrets, hôpitaux et aux entreprises dites "sensibles", le tout pour un prix raisonnable, puisqu'il sera commercialisé autour de 1.000 euros. Il pourrait aussi s'avérer très utile pour l'armée, puisqu'il s'agit là d'un outil idéal pour transmettre des ordres, des plans à des soldats infiltrés derrière des lignes ennemies

Deux cartes au format carte bancaire

Le système est très simple : il suffit d'un téléphone, d'une application et de deux cartes, au format carte bancaire, qui sont donc appelées EviCypher. Lorsque vous écrivez un message, il suffit de passer ensuite votre carte derrière le téléphone, là où se trouve l’antenne NFC (celle qui permet le "sans contact") et elle chiffre, immédiatement et sans contact, votre texte, vos photos ou vos vidéos. Puis vous envoyez le message par n'importe quel canal que vous avez l’habitude d’utiliser : SMS, WhatsApp, Facebook ou mail.

Votre correspondant, une fois le message reçu, passe de la même façon sa carte, qui a la même clé de chiffrement que la vôtre, pour le lire. Sans quoi, le message reste chiffré donc inaccessible. Et c'est bien le but de son inventeur, Jacques Gascuel, une sorte de Géo Trouvetout français de 56 ans, qui veut casser les cyberattaques en restant hors de portée des cybercriminels. Si ces derniers "n'ont pas accès au numérique, ils sont 'morts', c'est-à-dire qu'ils ne pourront plus attaquer", explique-t-il à Europe 1. "À partir du moment où vos données sont stockées sur un élément physique, qui n'a pas de batterie, n'est connecté à aucun serveur, aucune base de données, vous êtes totalement intraçables."

Disponible à la pré-commande début mai

En outre, le chiffrement a lieu avant la connexion à internet. "Les données sont chiffrées en amont, avant d'utiliser les systèmes numériques", note Jacques Gascuel. "Ce qui veut dire que quand vous allez m'attaquer, c'est déjà trop tard. Et tout ce système-là fait que ça rend une attaque physiquement impossible." Pour améliorer encore la sécurité d'EviCypher, il faut choisir 12 critères de confiance, comme un mot de passe, ajouté à une empreinte digitale, des coordonnées GPS ou une reconnaissance faciale. 

EviCypher est conçue pour évoluer et s’adapter aux systèmes de communication existants tels les services de courriel en ligne ou locaux via Thunderbird ainsi que toutes les messageries instantanées dont les SMS et les MMS. A la différence des systèmes de messageries dans le monde, les messages restent chiffrés par défaut et seront déchiffrés à la demande. L'outil devrait être disponible début mai 2021 à la précommande.

Europe 1
Par Aude Leroy