Ehpad : "Il n'y aura pas de douche cette semaine, il n'y a pas assez de monde"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Alors que les personnels des Ehpad se mobilisent jeudi pour réclamer plus de moyens humains, Jacqueline, 91 ans, témoigne de ses conditions de vie dans son établissement. 
TÉMOIGNAGE EUROPE 1

C'est la journée de mobilisation nationale des Ehpad, les établissements d’hébergement pour personnes âgées. Infirmiers, aide soignants et directeurs sont dans la rue à l'appel de l’intersyndicale pour réclamer plus de moyens. Les professionnels des maisons de retraite dénoncent un manque d'effectifs. Les résidents des Ehpad, eux aussi, voient bien qu'il manque du personnel ou qu'ils ne sont pas toujours qualifiés. 

"Je ne peux pas prendre de douche cette semaine". "Quelquefois on me dit, 'il n'y aura pas de douche cette semaine, il n'y a pas assez de monde'. J'en ai fait mon deuil, c'est comme ça", raconte Jacqueline. "Je comprends que le personnel n'ait pas le temps de donner une douche tous les jours à 83 personnes. Mais moi, je ne peux pas prendre de douche toute seule, c'est trop dangereux, je pourrais glisser", explique cette résidente d'un Ehpad du Val-de-Marne.

"J'ai perdu l’œil, tout simplement". "Alors on m'avait confié à une stagiaire élève infirmière. Tous les jours, elle me faisait ma toilette", poursuit cette femme de 91 ans. "Il y a une chaise spéciale pour les douches, et on me faisait asseoir là-dessus devant le lavabo. Une fois, je tends une jambe pour qu'on me la lave : la chaise s'écroule et moi avec". "Je suis tombée sur la tête, et le médecin a dit qu'il fallait m’envoyer à l’hôpital. On m'a gardé une petite semaine pour m'apprendre que mon œil était perdu, qu'il n'y avait rien à faire", détaille-t-elle. Avant de conclure : "J'ai perdu l’œil, tout simplement"

Europe 1
Par Aude Vernuccio, édité par Ugo Pascolo