Diffusion d'images violentes de l'EI : Gilbert Collard mis en examen

, modifié à
  • A
  • A
En 2015, Gilbert Collard avait diffusé sur Twitter des images issues de la propagande de l'organisation Etat islamique. Image d'illustration. © PASCAL GUYOT / AFP
Partagez sur :

Le député du Gard, qui n'est plus protégé par son immunité depuis septembre dernier, a été mis en examen jeudi. 

Il l'a annoncé sur Twitter jeudi. Le député Front National du Gard, Gilbert Collard, a été mis en examen par le tribunal de grande instance de Nanterre pour avoir diffusé sur ce même réseau social des photos de la propagande de Daech en 2015.

"J'ai le plaisir et l'honneur de vous informer que j'ai été mis en examen dans l'affaire du tweet", écrit l'élu d'extrême-droite. Tout en précisant que sur les "huit signalements", "quatre sont "antérieurs" à la publication de son tweet. 

Immunité levée en septembre dernier. C'est en décembre 2015 que le parquet de Nanterre avait décidé d'ouvrir une enquête pour "diffusion d'images violentes". Gilbert Collard et Marine Le Pen avaient tous deux publié sur leur comptes Twiiter respectifs des images d'exécution d'otages par des membres de l'organisation Etat islamique. Ce n'est cependant qu'en septembre dernier que l'Assemblée nationale a levé l'immunité parlementaire de son député. 

Jusqu'à 75.000 euros d'amende. Le Code pénal punit de trois ans d'emprisonnement et 75.000 euros d'amende le fait "de diffuser (...) un message à caractère violent, incitant au terrorisme, pornographique ou de nature à porter gravement atteinte à la dignité humaine" lorsque ce message est "susceptible d'être vu ou perçu par un mineur".