Des initiatives pour faciliter le retour au travail après un cancer : "Ça redynamise et ça dédramatise"

, modifié à
  • A
  • A
L'association La Maison de la Vie, qui propose des séjours pour repartir du bon pied après un cancer.
L'association La Maison de la Vie, qui propose des séjours pour repartir du bon pied après un cancer. © Capture Youtube La maison de la vie
Partagez sur :
Les malades d'un cancer doivent souvent interrompre leur activité, le temps de se soigner. Pour faciliter la reprise des initiatives existent.

Mille nouveaux cas de cancer sont diagnostiqués chaque jour en France, dont 400 concernent des personnes en activité professionnelle. Ces malades sont particulièrement pénalisés puisqu'ils doivent bien souvent interrompre, un temps, leur activité. Or, après la maladie, la reprise du travail peut s'avérer difficile. Les personnes ont parfois peur de se sentir isolés ou de ne pas tenir la cadence. Mais des initiatives existent pour préparer au mieux le retour au travail. C'est le cas de celle lancée par l'association La Maison de la Vie, qui propose des séjours pour repartir du bon pied. 

"C'était vraiment magique". Une initiative qui a séduit Corinne. Un an après son cancer du sein, cette maman de deux enfants a décidé de passer cinq jours à la campagne dans un château avec six autres patientes en rémission. "On en sort plus forte. Ça redynamise et ça dédramatise. C'était vraiment magique", confie-t-elle. Au programme : de la danse, du sport en plein air, des cours de maquillage... le tout en compagnie d'un nutritionniste et d'une psychologue. "On a des histoires de personnes qui, après un cancer, arrêtent le yaourt car elles se rendent compte qu'elle ne le digère pas. Ou des personnes qui n'avaient pas confiance en elles et qui arrivent à reprendre le travail", constate Sébastien Goua, le responsable du projet "Maison de la Vie".

Or reprendre une activité est essentiel. Les études le prouvent, l'activité physique permet de réduire d'un quart les risques de récidives d'un cancer.

Europe 1
Par Benjamin Lévêque édité par C.O.