Déconfinement : des agents sur le qui-vive pour faire respecter les règles

  • A
  • A
(Image d'illustration) La préfecture de police de Paris a déployé des agents, chargés de vérifier que le nouveau protocole sanitaire est bien suivi par les restaurateurs. 1:36
(Image d'illustration) La préfecture de police de Paris a déployé des agents, chargés de vérifier que le nouveau protocole sanitaire est bien suivi par les restaurateurs. © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :
Europe 1 a suivi trois agents de la Direction de la Santé publique dans les rues de Paris, chargés de veiller à ce que les restaurateurs respectent le protocole sanitaire. Depuis mercredi matin, dans le cadre de la troisième étape du déconfinement, les établissements sont de nouveau autorisés à accueillir la clientèle en salle.
REPORTAGE

La troisième étape du déconfinement, enclenchée mercredi, permet aux Français de retrouver davantage de libertés et de distractions, notamment avec la réouverture des salles de restaurant et de café. Une liberté qui reste malgré tout très surveillée. À Paris, la préfecture de police veille à ce que tout le monde respecte les règles face au Covid-19.

Ainsi, dans le quartier de République, où Europe 1 s'est rendue, trois agents de la Direction de la Santé publique patrouillaient ce mercredi. Leur objectif : vérifier que le nouveau protocole sanitaire est bien appliqué dans les établissements.

Demi-jauge, gel hydroalcoolique, cahier de rappels...

Premier arrêt dans le restaurant latino de Francesco. "Ce restaurant compte 72 places assises. Maintenant on est à 35 places. À l'entrée, nous avons des QR codes à scanner avec l'application #TousAntiCovid en guise de cahier de rappels. Mais aussi des distributeurs de gel hydroalcoolique", explique-t-il aux agents. "C'est un bon élève !", assure l'un des fonctionnaires.

Un premier avertissement avant une éventuelle verbalisation

En revanche, il faut rafraîchir la mémoire des gérants de la pizzeria quelques mètres plus loin. "Il faudra mettre en place un cahier où vous allez devoir relever l'identité de vos clients", rappelle l'agent. Un message entendu par Jocelyne, prête à renouer avec les affaires à côté de son four à pizza. "C'est très bien qu'il y ait des contrôles. Il faut que les gens soient avertis de tous !", assure-t-elle.

Mercredi, les agents ont procédé à un simple rappel des règles. Mais d'autres contrôles auront lieu dans les jours qui viennent pour vérifier que le protocole est bien respecté et, au besoin, pour verbaliser.

Europe 1
Par Océane Theard, édité par Romain David