Les restaurants sont-ils prêts à rouvrir en intérieur ?

, modifié à
  • A
  • A
Les terrasses étaient déjà bien remplies, mais mercredi les salles en intérieur vont rouvrir aussi à 50% de leur capacité. 1:34
Les terrasses étaient déjà bien remplies, mais mercredi les salles en intérieur vont rouvrir aussi à 50% de leur capacité. © BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :
Après les terrasses, les restaurants s'apprêtent à rouvrir leurs salles mercredi. La capacité d’accueil sera encore limitée à 50% mais c'est un pas de plus vers un retour à la normale. A la veille de cette réouverture, Europe 1 est allée prendre la température chez les restaurateurs parisiens.
REPORTAGE

Des bruits de couverts et de vaisselle, c'est tout ce que l'on entend pour l’instant à l'intérieur des restaurants. Mais dès mercredi, les clients pourront s'installer à nouveau dans la salle du Cœur de Breizh, à Paris, où s'est rendue Europe 1. Car après leurs terrasses, les restaurateurs s'apprêtent à rouvrir leurs salles mercredi à la faveur de la phase 2 du déconfinement, même si la capacité d’accueil sera encore limitée à 50%. Un petit plus pour eux, même si le beau temps a déjà permis de bien remplir les extérieurs.

Les "petites grands-mères préfèrent être à l'intérieur"

"Les gens sont habitués à être dehors grâce à la météo qu'on a en ce moment. Mais l'intérieur, ça va aider. Il y a toujours les petites grands-mères qui préfèrent être à l'intérieur...", constate le gérant du Coeur de Breizh, Ivan. "Ce sera une reprise progressive."

Réservations et prix de l'addition en hausse

Surtout que le nombre de réservations grimpe : le site de réservation The Fork parle même d’une augmentation de 134% par rapport à l’année dernière. "J'ai retrouvé 100% de mon staff et effectivement, vu que les clients sont là, je risque d'avoir besoin de recruter dès la semaine prochaine", témoigne Georgio, qui dirige la Crêperie Le Petit Josselin à Paris et va chercher du renfort face à l'afflux de clients. "On va voir comment ça se passe mais on est prêts." 

Le vrai retour aura lieu à la fin du mois, quand les jauges seront levées. Et les professionnels sont très confiants. "Quand les clients viennent, on sent qu'ils se font plaisir et donc dépensent plus", analyse Didier Chenet, président du Groupement National des Indépendants de l’Hôtellerie et de la Restauration. Les 10% d’augmentation de la note pour un quart des clients depuis l'ouverture sont bien le signe d’un enthousiasme réel... et un coup de pouce bienvenu pour les restaurateurs.

Europe 1
Par Victor Pourcher, édité par Séverine Mermilliod