Dans les calanques de Marseille, les riverains dénoncent les incivilités

  • A
  • A
Les calanques proches de Marseille sont encore plus fréquentées en ce mois de juillet. 1:29
Les calanques proches de Marseille sont encore plus fréquentées en ce mois de juillet. © BORIS HORVAT / AFP
Partagez sur :
Les calanques proches de Marseille sont prises d’assaut par les noctambules privés de boîte de nuit. Les riverains se plaignent du bruit, des incivilités et des déchets éparpillés. Europe 1 s'est rendu à Ensuès-la-Redonne. 
REPORTAGE

A Ensuès-la-Redonne, à une vingtaine de kilomètres de Marseille, la musique couvre le chant des cigales. Dès le milieu de l’après-midi, les riverains médusés voient arriver des dizaines de baigneurs et de fêtards, souvent venus de Marseille. "Parce qu’on habite en ville, on n’aurait pas le droit de venir se baigner ici ? Les calanques ne leur appartiennent pas", conteste l’un d’eux.

Mais les habitants se plaignent des incivilités, des bagarres et du ballet incessant de voitures dans un crique minuscule. "On est victime de la beauté des calanques ! Les jeunes ne respectent rien, ni les bateaux, ni les gens. Ils nous insultent, rien ne les arrête. Il y a des déchets partout et des bouteilles d’alcool qui traînent. Il y a un gros problème d’insécurité, c’est catastrophique", dénonce un riverain auprès d'Europe 1.

La mairie cherche un compromis

Les habitants d’Ensuès-la-Redonne ont trouvé leur propre solution : installer un barrage en haut de la calanque pour dissuader les voitures. Le maire Michel Illac en appelle lui aux forces de l’ordre : "Je partage l’inquiétude des riverains. Ces visiteurs doivent être surveillés et éventuellement sanctionnés. Il faut trouver un compromis". Les patrouilles des gendarmes vont se multiplier, mais la mairie a assuré que la calanque ne serait pas bouclée.

Europe 1
Par Nathalie Chevance, édité par Léa Leostic