Le Sud-Ouest panse ses plaies après de violentes rafales de vent

, modifié à
  • A
  • A
Des gros coups de vent ont touché, vendredi 13 décembre, le Sud-Ouest mais aussi l'Est et la Corse. Image d'illustration 2:06
Des gros coups de vent ont touché, vendredi 13 décembre, le Sud-Ouest mais aussi l'Est et la Corse. Image d'illustration
Partagez sur :
Selon Enedis, encore 170.000 foyers étaient privés d'électricité vendredi à la mi-journée en France, après un pic à 400.000 cette nuit. Un automobiliste a été tué dans les Pyrénées-Atlantiques par la chute d'un arbre et un cadre de la poste est hospitalisé après un accident.
ON DÉCRYPTE

De violents coups de vent ont frappé, jeudi soir et vendredi, le Sud-Ouest mais aussi l'Est et la Corse. Douze départements sont désormais en alerte orange dont la plupart pour vents violents. D'après Enedis, 220.000 foyers sont donc privés d'électricité après un pic à 400.000 cette nuit. Selon Stéphane Place, le correspondant d'Europe 1 dans le Sud-Ouest, les vents ont même soufflé à 142 km/h. "À Millau, dans l'Aveyron, on n'avait pas vu cela depuis la tempête de 1999", précise-t-il, avant d'évoquer, en Dordogne, des pointes qui ont atteint 120 km/h.

Les facteurs à vélo ne sont pas sortis

Dans les Landes, les vents ont aussi beaucoup soufflé : les pompiers ont dû intervenir à plus de 140 reprises. Les bourrasques étaient également puissantes dans les Pyrénées-Atlantiques, où un automobiliste de 70 ans a été tué par la chute d'un arbre, selon les pompiers. Son véhicule a percuté très violemment un arbre tombé sur la chaussée à cause des intempéries. 

En Aquitaine, cinq autres personnes ont été blessées, dont deux grièvement, par des arbres tombés sur leur véhicule ou la chaussée, lors de l'épisode de vents violents de la fin de nuit de jeudi et de vendredi matin. Des chutes d'arbres et des branches qui atterrissent sur la chaussée ont notamment eu lieu dans le secteur de Villeneuve-sur-Lot. C'est dans ce secteur que vendredi matin, un cadre de La Poste qui se rendait à son travail a eu un accident de la route. Rapidement pris en charge par les secours, il est actuellement à l'hôpital. En conséquence, la direction régionale de La Poste a précisé que les facteurs à vélo ne sont pas sortis, pour plus de prudence et de sécurité. 

"170.000 clients privés d'électricité"

À cause de ces coups de vents, les coupures d'électricité se produisent en cascade sur plusieurs zones. Joint à la mi-journée, Robin Devogelaere, directeur de la communciation d'Enedis, explique toutefois que les réparations sont en cours et donne un bilan à la baisse. "Sur l'ensemble des zones Aquitaine, Occitanie et Centre Val-de-Loire, nous sommes désormais à 170.000 clients privés d'électricité", constate-t-il. "Des équipes spécialisées sont sur le terrain et les forces d'intervention rapide électricité viennent en renfort d'Île-de-France, de Côte d'Azur et de l'Est".

Au micro d'Europe 1, Robin Devogelaere décrit également une situation plutôt impressionnante et inhabituelle. "Ce que l'on encontre en ce moment, c'est essentiellement des arbres arrachés, des branches qui sont venues se figer dans nos structures électriques. On a des sols qui sont terriblement imprégnés d'eau, imbibés et boueux mais les équipes travaillent d'arrache-pied", rassure-t-il. 

Dans ce contexte, il est conseillé de ne pas toucher aux câbles électriques tombés par terre et, de contacter, dans la foulée, les spécialistes d'Enedis.

Europe 1
Par Stéphane Place, édité par Tiffany Fillon