Crash dans le Gard : Emmanuel Macron rend hommage au pilote, "un héros français"

, modifié à
  • A
  • A
A Générac, près de 800 hectares de bois, de garrigues et de vignes ont brûlé depuis mardi.
A Générac, près de 800 hectares de bois, de garrigues et de vignes ont brûlé depuis mardi. © Pascal GUYOT / AFP
Partagez sur :
Le président de la République ainsi que son Premier ministre Édouard Philippe ont rendu hommage vendredi au pilote mort dans le crash de son bombardier d'eau, à Générac, dans le Gard. 

Les hommages se multiplient, vendredi, après la mort du pilote d'un bombardier d'eau, qui a perdu la vie dans le crash de son appareil, alors qu'il luttait contre les incendies de Générac, dans le Gard. Sur Twitter, le président de la République Emmanuel Macron a salué "un héros français". 

"Ce soir, un pilote de bombardier d'eau a trouvé la mort à Générac en luttant contre les flammes", écrit le chef de l'État. "Il a donné sa vie pour sauver celle des autres. Tel est le quotidien de tous les sapeurs-pompiers de France", ajoute-t-il encore avant de conclure : "Pensées pour la famille et pour les camarades de ce héros français". 

La "vive émotion" d'Édouard Philippe

Plus tôt dans la soirée, le Premier ministre Édouard Philippe avait fait part de sa "vive émotion", et apporté son soutien aux pilotes de la Sécurité civile, ainsi qu'à "tous ceux qui luttent contre le feu, et à leurs familles". "Une immense tristesse nous étreint tous ce soir", a quant à lui réagi le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, qui se rendra sur les lieux samedi matin. 

Le drame a eu lieu à 17h20, a précisé un communiqué de la préfecture du Gard. Une enquête judiciaire a d'ores et déjà été ouverte, sous l'autorité du procureur de la République de Nîmes Eric Maurel, qui s'est aussitôt déplacé sur les lieux. À Générac, près de 800 hectares de bois, de garrigues et de vignes ont brûlé depuis mardi.