Coronavirus : une policière agressée à Beauvais lors d’un contrôle pour faire respecter le confinement

, modifié à
  • A
  • A
Une policière de 23 ans agressée à Beauvais lors d'un contrôle qui a mal tourné, dans le cadre des mesures de confinement. 2:46
Une policière de 23 ans agressée à Beauvais lors d'un contrôle qui a mal tourné, dans le cadre des mesures de confinement.
Partagez sur :
A Beauvais dans l'Oise, une policière de 23 ans a été grièvement blessée à la tête. Elle a reçu un pavé lors d'un contrôle de police qui a dégénéré, dans le cadre des mesures de confinement. Elle a été hospitalisée dans un état grave. Deux suspects ont été arrêtés et placés en garde à vue. Europe 1 s'est rendu sur place.

A Beauvais, commune de l'Oise, une jeune policière a été grièvement blessée à la tête. Elle a reçu un pavé lors d'un contrôle de police qui a dégénéré, dans le cadre des mesures de confinement en vigueur afin de limiter la propagation du coronavirus en France. Elle a été hospitalisée dans un état grave. Deux suspects ont été arrêtés et placés en garde à vue. Le suspect qui a jeté le pavé sur l'agent, lui, est toujours recherché. Europe 1 s'est rendu sur place.

Mardi 24 mars, en fin d'après-midi dans le quartier nord de Beauvais, en bordure d'une zone pavillonnaire calme, l'équipe du commissariat, composée de trois policiers, habitués aux situations tendues, interviennent pour faire respecter les mesures de confinement à des habitants du quartier, connus des forces de l'ordre. Ces dernier occupent souvent un terrain vague de la cité des fleurs, d'après nos informations.

>> Retrouvez la matinale du jour de Matthieu Belliard en replay et en podcast ici

L'agent de police de 23 ans hospitalisée dans un état grave

Le contrôle et la tentative de verbalisation virent à l'affrontement. Les policiers font face à des insultes et des jets de projectiles dont un pavé reçu en pleine tête par une jeune adjointe de sécurité, âgée de 23 ans. Grièvement blessée, elle s'effondre. Elle est emmenée d'urgence à l'hôpital de Beauvais, puis transférée au CHU d'Amiens. Elle est opérée dans la soirée.

Deux suspects ont été arrêtés sur place et viennent de passer la nuit en garde à vue. L'auteur présumé du jet de pavé, lui, est activement recherché par les enquêteurs qui analysent les traces ADN relevées sur place et examinent les enregistrements des caméras de surveillance du secteur.

Europe 1
Par Guillaume Biet édité par Olfa Ayed