Coronavirus : un hôpital de campagne de l'armée en Alsace, nécessaire "pour passer le cap"

, modifié à
  • A
  • A
coronavirus centre de consultations Mulhouse 0:55
Un centre de consultations dédié au Covi-19 à Mulhouse, le 9 mars 2020. © SEBASTIEN BOZON / AFP
Partagez sur :
Emmanuel Macron l’a annoncé lundi soir : un hôpital de campagne va être mis en place dans le Grand-Est pour freiner l’épidémie de coronavirus. Une mesure importante pour Alexandre Feltz, médecin généraliste à Strasbourg, comme il l'explique au micro d'Europe 1 mardi. 

Emmanuel Macron a annoncé lundi soir lors de son allocution qu'un "hôpital de campagne du service des armées" allait être déployé en Alsace pour décharger les hôpitaux surchargés à cause de l'épidémie de coronavirus. Le chef de l'Etat a également déclaré que "les armées apporteront leurs concours pour déplacer les malades les plus infectés et permettre la décongestion de certains territoires". "Il faut que ça aille vite", estime mardi au micro d'Europe 1 Alexandre Feltz, médecin généraliste à Strasbourg. 

"Répondre à la demande autour de la réanimation médicale et protéger tous les soignants"

"On peut imaginer qu'il y a des lieux qui existent aujourd'hui et qui vont être armés c'est-à-dire où on va pouvoir installer des lits notamment de réanimation médicale", a expliqué le médecin. Selon lui, il est "important", dans les semaines qui viennent, que dans les lieux d'épidémie comme Strasbourg et le Grand Est, "on ait un hôpital avec des réanimateurs militaires en plus pour arriver à passer le cap".

"La priorité bien sûr, c'est de répondre à la demande autour de la réanimation médicale", a-t-il ajouté tout en précisant qu'il est aussi nécessaire de "protéger tous les soignants pour qu'ils puissent être en capacité de répondre à la demande de soins."

 

 

Europe 1
Par Arthur Helmbacher, édité par Céline Brégand