Sens de circulation, contrôles : des plages du Nord rouvrent sous surveillance

, modifié à
  • A
  • A
Plusieurs plages du Nord vont rouvrir samedi. 1:32
Plusieurs plages du Nord vont rouvrir samedi. © Lionel Gougelot/Europe 1
Partagez sur :
Plusieurs plages du Nord rouvrent samedi, grâce à une dérogation malgré le maintien du département en zone rouge. Mais l'accès aux plages se fera en suivant des règles strictes, et les regroupements de dix personnes resteront interdits. 
REPORTAGE

Des réouvertures, mais sous conditions. Dans le Nord, plusieurs plages du littoral rouvrent ce samedi, de Dunkerque à Gravelines, en passant par Zuydcoote, grâce à une dérogation préfectorale obtenue par les élus de la communauté urbaine de Dunkerque, malgré le maintien en zone rouge du département, où circule encore le coronavirus. L'accès aux plages est possible pour les promenades, baignades et sports individuels, mais les regroupements de dix personnes et la présence prolongée ou "statique" restent interdits. De leur côté, les commerces de bord de mer devront mettre en place des couloirs de file d'attente pour garantir les règles de distanciation sociales. 

"C’est sûr que les gens vont venir se balader, mais on espère qu’ils seront raisonnables". Habitante du front de mer, Catherine approuve les règles strictes d’accès à la plage de Malo-les-Bains, dans l'agglomération de Dunkerque, décidées par les autorités. Là aussi, pas de rassemblement, ni de bronzette sur la plage. Un sens de circulation sur la digue est instauré, des contrôles de police auront lieu, et la vidéo-surveillance est renforcée. Des ambassadeurs de gestes barrières seront également déployés dans les prochains jours.

La menace d'une nouvelle fermeture

"Au début, on aura sans doute un certain nombre de personnes qui ne connaîtront pas bien les règles de vie, donc on pourra être un peu clément", explique à Europe 1 Patrice Vergriete, maire de Dunkerque. "Par contre, poursuit-il, quand on sentira qu’il y a de la véritable mauvaise foi et une non-volonté de respecter la règle, là, le contrôle sera beaucoup plus strict. Parce qu’on a aussi la perspective de refermer la digue et la plage, si réellement on a le sentiment que cela ne fonctionne pas bien." 

Pour éviter cette situation, ainsi qu'un décalage du feu vert à la réouverture des bars et restaurants, Barbara, restauratrice, en appelle à la responsabilité des visiteurs. "Ce que j’aimerais, c’est que les gens ne tombent pas dans les excès", espère-t-elle. "Il ne faut pas oublier qu’il y a énormément de commerces qui restent fermés, les restaurants, les bars, les discothèques, et que si on ne peut pas rouvrir, et que les gens sont reconfinés, ça va nous faire reculer dans les ouvertures. Et vu le contexte actuel, on ne peut pas se permettre de rester fermés plus longtemps."

Pour les plages du Nord, ce week-end sera un premier test avant un autre rush attendu pour le pont de l’Ascension.

Europe 1
Par Lionel Gougelot, édité par Antoine Terrel