Conflit à la Méridionale : levée de la grève et déblocage des ports corses

  • A
  • A
Les marins grévistes ont repris le travail vendredi matin après quatre jours de grève en Corse.
Les marins grévistes ont repris le travail vendredi matin après quatre jours de grève en Corse. © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
Partagez sur :
Après quatre jours de grève, les marins du STC de la Méridionale ont voté pour la reprise du trafic maritime dans les ports de Corse vendredi matin. Ils ont convenu d'un protocole d'accord avec la direction de la compagnie.Les marins grévistes du STC de la Méridionale ont voté vendredi matin la reprise du travail après avoir convenu d'un protocole d'accord avec la direction de la compagnie, lors de nouvelles assemblées générales.Des emplois garantis par la direction. "Nos inquiétudes portaient sur le rejet des offres d'Ajaccio et Propriano", a rappelé Cyril Venouil, délégué syndical STC (Syndicat des travailleurs corses). "Nous demandions à la compagnie de se mettre en ordre de marche pour être encore présente sur ces lots. Hier [jeudi], elle a déposé un référé pré-contractuel contestant ces décisions. C'est une première étape", a-t-il expliqué.Les marins de la STC ont aussitôt repris les discussions avec la direction : "La direction nous a garanti maintenir les emplois sédentaires et navigants dans n'importe quelle configuration, y compris si nous venions à perdre les deux ports principaux qui génèrent 80% des emplois de la compagnie".Vers une garantie de navigation sur les ports-clés de l'île ? Selon la STC, la Méridionale a "mandat de l'actionnaire pour affiner son offre sur Bastia et être la plus compétitive possible pour remporter l'appel d'offres. Cela nous amènerait de facto à une garantie de pouvoir continuer à naviguer sur les ports-clés de l'île et ne nous mettrait pas en position de faiblesse pour les prochaines échéances", a ajouté Cyril Venouil.Des navires prêts à repartir. Suite au lever du préavis de grève, les ports d'Ajaccio et Bastia, bloqués depuis jeudi matin, ont été rouverts. Les trois navires de la Méridionale, à quai depuis le début de la semaine, sont par ailleurs prêts à reprendre la mer. Le Piana devrait quitter Bastia au plus tard en début d'après-midi, tandis que le Kalliste, à Marseille, et le Girolata, à Ajaccio, devraient quant à eux appareiller dans la soirée.Une grève toujours prévue le 8 mars. De son côté, la section CGT de la Méridionale a indiqué qu'elle maintenait son préavis de grève pour le 8 mars.

Les marins grévistes du STC de la Méridionale ont voté vendredi matin la reprise du travail après avoir convenu d'un protocole d'accord avec la direction de la compagnie, lors de nouvelles assemblées générales.

Des emplois garantis par la direction. "Nos inquiétudes portaient sur le rejet des offres d'Ajaccio et Propriano", a rappelé Cyril Venouil, délégué syndical STC (Syndicat des travailleurs corses). "Nous demandions à la compagnie de se mettre en ordre de marche pour être encore présente sur ces lots. Hier [jeudi], elle a déposé un référé pré-contractuel contestant ces décisions. C'est une première étape", a-t-il expliqué.

Les marins de la STC ont aussitôt repris les discussions avec la direction : "La direction nous a garanti maintenir les emplois sédentaires et navigants dans n'importe quelle configuration, y compris si nous venions à perdre les deux ports principaux qui génèrent 80% des emplois de la compagnie".

Vers une garantie de navigation sur les ports-clés de l'île ? Selon la STC, la Méridionale a "mandat de l'actionnaire pour affiner son offre sur Bastia et être la plus compétitive possible pour remporter l'appel d'offres. Cela nous amènerait de facto à une garantie de pouvoir continuer à naviguer sur les ports-clés de l'île et ne nous mettrait pas en position de faiblesse pour les prochaines échéances", a ajouté Cyril Venouil.

Des navires prêts à repartir. Suite au lever du préavis de grève, les ports d'Ajaccio et Bastia, bloqués depuis jeudi matin, ont été rouverts. Les trois navires de la Méridionale, à quai depuis le début de la semaine, sont par ailleurs prêts à reprendre la mer. Le Piana devrait quitter Bastia au plus tard en début d'après-midi, tandis que le Kalliste, à Marseille, et le Girolata, à Ajaccio, devraient quant à eux appareiller dans la soirée.

Une grève toujours prévue le 8 mars. De son côté, la section CGT de la Méridionale a indiqué qu'elle maintenait son préavis de grève pour le 8 mars.