Collision mortelle dans la Marne : des dysfonctionnements avaient-ils été signalés ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Une semaine après la collision mortelle entre un TER et une voiture dans la Marne, certains habitants racontent avoir vécu des incidents sur le passage à niveau concerné. Selon nos informations, aucun dysfonctionnement n'avait pourtant été signalé.
ENQUÊTE

Des dysfonctionnements concernant le passage à niveau d'Avenay-Val-d'Or, dans la Marne, avaient-ils déjà fait l'objet de signalements ? Un peu plus d'une semaine après l'accident mortel qui a fait quatre morts dont trois enfants, non loin d'Épernay, plusieurs témoignages semblent l'affirmer. Les informations qui nous sont remontées sont toutefois contradictoires.

Des témoignages évoquant des incidents

Un automobiliste a affirmé vendredi à l'AFP que le 13 juillet, soit deux jours avant la collision mortelle entre un TER et la voiture, la barrière du même passage à niveau "s'est brusquement abaissée", sans prévenir, au niveau de son capot et qu'il a évité de justesse un train, "passé immédiatement" après.

Quelques heures après le drame, le procureur de Reims, qui a ouvert une enquête pour "homicides involontaires contre X", évoquait pour sa part au conditionnel un "témoignage" faisant état d'abaissement "intempestif" de la barrière, cette fois la veille du drame. D'autres incidents ont aussi été relatés dans la presse.

Le plus troublant est sans doute celui d'une habitante de la région qui raconterait elle aussi avoir vu, au volant de sa voiture, les barrières du passage à niveau se baisser inopinément. Terrifiée, elle aurait alors eu si peur qu'elle se serait rendue à la mairie d'Avenay-Val-d'Or pour avertir le maire.

Aucune remontée "ni physiquement, ni par mail, ni par un quelconque moyen"

Mais cette affirmation ne tiendrait pas, selon Christophe Thétier, en charge de la sécurité ferroviaire à l'Unsa. Ce dernier a mené une enquête interne pour son syndicat, en appelant notamment la mairie d'Avenay-Val-d'Or pour leur demander si un quelconque incident avait pu être signalé, y compris au cours de ces dernières années. Résultat ? "Aucune remontée de dysfonctionnement du passage à niveau, ni physiquement, ni par mail, ni par un quelconque moyen", explique-t-il au micro d'Europe 1. "J'ai eu aussi le maire au téléphone. Il emprunte  régulièrement ce passage à niveau et n'a jamais constaté de dysfonctionnement".

Nous avons nous-même essayé de joindre le maire, mais son entourage nous a fait savoir qu'il ne voulait pas nous répondre. Si le syndicaliste s'en remet à l'enquête du parquet, selon nos informations, rien n'avait été signalé auparavant, ni à la SNCF, ni aux gendarmes. Et depuis le lancement de l'appel à témoins, vendredi dernier dans la presse locale, aucun témoignage n'est remonté auprès des enquêteurs.

Par ailleurs, selon la SNCF, ce passage à niveau ne figurait "pas dans la liste nationale" de ceux considérés comme "sensibles".

Europe 1
Par Hélène Terzian, édité par Thibauld Mathieu