Chutes de neige : encore 14.500 foyers privés d'électricité dans la Drôme

, modifié à
  • A
  • A
Les chutes de neige ont privé jusqu'à 330.000 foyers d'électricité sur cette partie du territoire.
Les chutes de neige ont privé jusqu'à 330.000 foyers d'électricité sur cette partie du territoire. © DENIS CHARLET / AFP
Partagez sur :
Selon la préfecture de la Drôme, encore 14.500 foyers étaient privés d'électricité lundi soir. Par ailleurs, 1.000 foyers étaient encore sans courant dans les Vosges.

Plus de 90% des foyers privés d'électricité par la neige tombée jeudi sur la région Rhône-Alpes ont été réalimentés mais 14.500 devaient encore se passer de courant lundi soir dans la Drôme, selon la préfecture du département.

2.300 agents Enedis mobilisés

La neige, lourde et collante, a provoqué des chutes d'arbres sur les lignes électriques et endommagé les câbles, privant d'électricité jusqu'à 330.000 foyers au total dans la région. Le gestionnaire du réseau de distribution a déployé 2.300 agents et des centaines de groupes électrogènes ces derniers jours en Rhône-Alpes pour réalimenter les habitants en courant, en particulier dans les zones les plus isolées. Dans la Drôme, les agents de RTE et d'Enedis travaillent au rétablissement d'une ligne de moyenne tension qui pourrait permettre à près de 8.000 foyers de retrouver l'électricité plus tard dans la soirée, précise la préfecture dans un communiqué.

Une dizaine d'écoles primaires drômoises resteront fermées mardi ainsi que le collège de la Chapelle-en-Vercors. Des hébergement, en plus de ceux d'urgence en activité toute l'année, restent également ouverts lundi soir pour offrir un toit et du chauffage aux personnes privées d'électricité. Par ailleurs, l'Agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes a indiqué lundi continuer à recevoir des signalements d'intoxications au monoxyde de carbone dues au dysfonctionnement d'appareils de chauffage ou à une utilisation inappropriée de chauffages d'appoint ou de groupes électrogènes en cas de coupure d'électricité.

L'ARS rappelle que les groupes électrogènes ne doivent pas être installés à l'intérieur des bâtiments. Dans les Vosges, il y avait à la mi-journée 1.000 foyers sans courant dans des communes de montagne de l'est du département.