Neige dans le sud-est : les coupures d'électricité "peuvent durer un peu", prévient Jean-Baptiste Djebbari

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Invité de la matinale d'Europe 1, vendredi matin, le secrétaire d'Etat chargé des Transports Jean-Baptiste Djebbari s'est exprimé sur les coupures d'électricité et les complications dans les transports après les très fortes chutes de neige dans quatre départements du sud-est.
INTERVIEW

Une partie du sud-est de la France tourne au ralenti, vendredi matin. Pas moins de 300.000 foyers sont toujours privés d'électricité dans les départements du Rhône, de l'Isère, la Drôme et l'Ardèche. "Enedis mobilise des moyens supplémentaires pour leur venir en aide", assure sur Europe 1, vendredi matin, le secrétaire d'Etat chargé des Transports Jean-Baptiste Djebbari. "Ça prendra un petit peu de temps. Traditionnellement, on arrive assez bien à remettre [l'électricité, NDLR] la majorité des foyers dans la journée. Vu la concentration des intempéries, ça peut durer un petit peu."

7.500 agents "mobilisés"

Outre les coupures d'électricité, les infrastructures de transports sont touchées dans le sud-est de la France. "Les plans de circulation des TER ont été modifiés, notamment dans la vallée du Rhône. La circulation de certains poids lourds a été restreinte, les élus ont pris leur responsabilité sur l'interdiction des transports scolaires", poursuit Jean-Baptiste Djebbari.

En termes d'intervention, "la sécurité civile est sur place pou aider ceux qui sont encore dans les bouchons" et "les 7.500 agents de l'Etat sont mobilisés H24 pour la sécurité des routes". "La SNCF met des groupes électrogènes" en appui des lignes TGV "pour que les Français n'arrivent pas à destination trop en retard".

Europe 1
Par Thibaud Le Meneec