Chanteloup-les-Vignes : les écoliers reprennent le chemin de l'école

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Les élèves de l'école maternelle qui a brûlé ce week-end ont repris les cours mardi dans un centre de loisir réquisitionné provisoirement.

Après le choc, une reprise très délicate mardi matin. Les 80 enfants de l’école maternelle Roland Dorgelès de Chanteloup-les-Vignes, dans les Yvelines, incendiée ce week-end, ont été accueillis dans le centre de loisirs de la commune.

Une grande solidarité. Depuis lundi, parents d’élèves, élus et bénévoles, ont essayé de sauver quelques affaires qui n'ont pas brûlé dans l'incendie. Ils ont passé une grande partie de leur lundi de Pâques à nettoyer des ardoises, du matériel de construction et des jeux totalement recouverts de suie.

chanteloup-1280

(Photo : Victor Dhollande-Monnier)

Encore beaucoup d’émotion. Mardi matin, au moment de déposer Talia, sa fille de 4 ans, cette mère était encore bouleversée. "J’ai la boule au ventre", lâche-t-elle au micro d'Europe 1. "Depuis que j’ai appris la nouvelle dimanche, je ne suis pas bien. Ma fille le vit mal aussi. Elle a fait des cauchemars, elle a même rêvé que la maîtresse avait brûlé dans l’incendie".

Les enfants déboussolés. Dans le centre de loisirs, les salles de classe sont plus petites mais tout a été organisé pour accueillir les enfants dans les meilleures conditions. Les enfants étaient chamboulés au moment d’arriver dans ces nouveaux locaux. "Mon fils se demandait si on changeait d’école pour un jour, deux jours ou plus", explique Afida, mère d’un petit garçon en dernière année de maternelle. "Ils comprennent pas, ils savent pas se projeter dans le futur. C’est difficile pour eux".

Un soutien psychologique. Une psychologue va accompagner les enfants pendant plusieurs semaines pour prendre le temps de répondre à leurs questions. Quant à l’école, elle sera inutilisable pendant plusieurs mois. Les experts vont évaluer dans les prochains jours le montant de la reconstruction.