Yvelines : une école maternelle incendiée

, modifié à
  • A
  • A
L'aspect criminel de cet incendie semble établi.
L'aspect criminel de cet incendie semble établi. © Victor DHOLLANDE/Europe 1
Partagez sur :
L'école maternelle de Chanteloup-les-Vignes dans les Yvelines a été incendiée dans la nuit de dimanche à lundi. Les enfants seront accueillis mardi dans un centre de loisirs.

Un incendie, probablement d'origine criminelle, a ravagé plusieurs salles de l'école maternelle Roland-Dorgelès de Chanteloup-les-Vignes, dans les Yvelines, dans la nuit de samedi à dimanche, rapporte Le Parisien.

Une école "inutilisable". Les flammes ont dévoré l'une des quatre classes et le dortoir de l'école. Catherine Arenou, la maire (LR) de la ville, estime que l'école est désormais "inutilisable" et ce "pour plusieurs semaines, voire même plusieurs mois puisqu'il faut vérifier l’état même de la structure", rapporte le quotidien. Les 80 élèves de l'établissement seront donc rapatriés dans un centre de loisirs à partir de mardi. 

Il n'y a "rien de plus insupportable que de s'en prendre à un lieu d’éducation de jeunes enfants", a déploré la maire qui a passé toute la journée de dimanche à "essayer de trouver des solutions". Lundi matin, Catherine Arenou (LR) devait se rendre sur place accompagnée de ses adjoints et des employés de la ville pour nettoyer les tables et les chaises et sauver le mobilier qui peut encore l'être.

mater 2

©Victor DHOLLANDE/Europe 1

"J'en ai ras le bol". "Quand on vous dit que l’éducation est une priorité pour nos quartiers, qu’un enfant sans école, c’est un enfant sans repères, qu’à chaque fois qu’un voyou détruit, nous sommes tous salis, écoutez-nous", a-t-elle tweeté dans la journée avec des photos de l'intérieur de l'établissement. "J'en ai ras le bol", avait reconnu la maire dimanche. "On n’a pas un sou, on n’arrive pas à faire notre budget et voilà que nous allons nous retrouver avec des frais de fonctionnement et d’investissement supplémentaires. C'est intenable".

Des portes fracturées. L'origine criminelle de cet incendie fait peu de doutes selon Le Parisien. Les portes de l'école avaient été fracturées auparavant et les pompiers ont relevé plusieurs départs de feu sur les lieux. La police de Conflans-Sainte-Honorine a été chargée de l'enquête.