Changement de vie : "J’ai fait une sieste et je me suis réveillée avec une évidence"

  • A
  • A
Partagez sur :
Clotilde Dusoulier est aujourd’hui coach de vie. Mais elle a été avant cela blogueuse culinaire et ingénieure en informatique. Elle se raconte dans le podcast L’ENVOL.
PODCAST

Clotilde Dusoulier est la créatrice du podcast Change ma vie dans lequel elle partage ses connaissances en matière de développement personne. Mais avant cela, cette coach de vie a connu plusieurs existences professionnelles : elle a d’abord été ingénieure en informatique dans la Silicon Valley avant de faire un premier virage pour devenir blogueuse culinaire. Dans le podcast L’ENVOL sur le changement de vie, produit par Europe 1 Studio avec Ticket For Change et Ground Control, elle raconte cette sieste qui a tout changé.

Vous rêvez de changer de vie ? Abonnez-vous au podcast L'ENVOL pour écouter tous les épisodes de cette série sur notre site Europe1.fr et sur Apple PodcastsGoogle PodcastsSoundCloudDailymotionYouTube, et toutes vos plateformes habituelles d’écoute.

"Un jour, je fais une sieste, un dimanche après-midi. Et je me réveille avec cette évidence : je vais faire un podcast, en français et je vais transmettre à un public français ce que moi j’ai appris à travers tout un tas de podcast américains qui a changé ma vie. Parce que si ça a changé ma vie, il y a fort à parier pour qu’il y ait au moins une partie de la population qui peut m’écouter et pour qui ça puisse faire une différence".

"L’univers m’a dit : 'tu vas faire ça'"

C’est pas exactement un business plan mais j’avais le nom du podcast ‘Change ma vie’, le plan de quelques premiers épisodes, j’avais la vision du logo, de ce qui allait se passer. L’univers m’a dit : ‘tu vas faire ça, voilà comment ça va se passer’. J’ai même le souvenir d’avoir imaginé être au parc où j’emmène mes enfants le week-end et d’avoir des personnes que je connais qui me disent ‘ah ouais, j’ai écouté ton podcast, super ! C’était assez fou.

Ce qui se passe dans un demi-sommeil

Je me suis intéressée ensuite à ce qui se passe dans ce demi-sommeil. En fait, le cerveau fonctionne à une fréquence qui n’est pas la fréquence à laquelle on est éveillé, c’est une fréquence qu’on peut essayer de reproduire dans la méditation par exemple. En fait, on a une connexion à soi-même qui est beaucoup plus directe que quand on est éveillé et dans le monde. Donc, je ne suis pas la seule à avoir eu des sortes de révélation, des idées, des inspirations à des moments comme ça. Un des messages qu’on peut porter à travers ça : ces idées-là, on en fait ce qu’on veut mais c’est intéressant de se poser la question, de ne pas juste les balayer d’un revers de la main"