Bouches-du-Rhône : Kevin Ortega, coiffeur bénévole pour sans-abri

, modifié à
  • A
  • A
Coiffeur, DENIS CHARLET / AFP 1280 2:04
© DENIS CHARLET / AFP
Partagez sur :
Kevin Ortega, coiffeur barbier dans la région de Marseille, propose ses services gratuitement aux sans-abri pendant son temps libre.

Le bonheur peut parfois se jouer à un cheveu. Kevin Ortega, coiffeur barbier de 28 ans qui exerce dans la région de Marseille, l'a bien compris. C'est pourquoi, sur son temps de repos, il maraude à Marseille, la Ciotat ou Aix-en-Provence avec tondeuse, ciseaux, rasoir et surtout nœud papillon, pour aider et proposer ses services aux sans-abri qu'il croise dans la rue.

C'est lui qui les interpelle, hommes comme femmes. Il se place sur un bout de trottoir, demande parfois aux commerçants d'installer une rallonge pour avoir du courant. C'est un collègue anglais, qui fait la même chose à Londres, qui l'a inspiré.

"L'échange humain se fait très rapidement." La démarche est forcément un peu surprenante dans un premier temps, mais avec son sourire et son tact, Kevin essuie très peu de refus et compte même quelques habitués, ravis de pouvoir se faire beaux. "L'échange humain se fait très rapidement, surtout dans la rue comme ça, à l'air libre, c'est un autre contexte. Ça sort un peu de l'ordinaire", explique Kevin Ortega.

Il se souvient notamment d'un "monsieur qui avait vraiment une grosse, grosse barbe". "Je lui ai fait un truc qui sortait un peu de l'ordinaire, une moustache au rasoir. Il m'a dit : 'Je vais pouvoir retravailler bien comme il faut. Grâce à vous, j'ai pu avoir une belle taille de barbe.'"

"Il y a un monsieur qui a fondu en larmes"

Ce qui motive surtout Kevin, ce sont les réactions suscitées par son acte bénévole : "Après la coupe, quand je leur montre au miroir, ils sont très surpris, ils me disent que ça faisait longtemps qu'ils n'avaient plus eu de coupe de cheveux. Ils ne se reconnaissent plus."

"C'est magique, vous êtes tombé du ciel !" "Il y a un monsieur qui a fondu en larmes. Il s'est dit : 'C'est magique, vous êtes tombé du ciel !'", se souvient encore le coiffeur. Pour lui, c'était "le plus beau compliment". Et sa plus belle récompense ? "Quand ils ont le sourire et quand ça leur fait plaisir, pour moi, c'est une grosse satisfaction", confie Kevin.

Ce message, il souhaite le transmettre aux autres coiffeurs et surtout, il ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Kevin Ortega entretient l'objectif d'aller à Paris afin de monter une véritable brigade de coiffeurs dont il a déjà trouvé le nom : Coiffe in the streets.

Europe 1
Par Nathalie Chevance, édité par Grégoire Duhourcau