Attaques de l'Aude : enquête ouverte contre une militante vegan pour apologie du terrorisme

, modifié à
  • A
  • A
Bien que rapidement effacée de Facebook, la publication de la militante a été rapidement repérée par les services de l'État.
Bien que rapidement effacée de Facebook, la publication de la militante a été rapidement repérée par les services de l'État. © Flickr Police nationale
Partagez sur :
Une militante de la cause animale s'était réjouie de la mort du boucher du Super U de Trèbes, le qualifiant "d'assassin". Une enquête pour apologie du terrorisme a été ouverte. 

Une enquête pour apologie du terrorisme a été ouverte mercredi par le parquet de Saint-Gaudens, en Haute-Garonne, après la publication sur Facebook d'un message se réjouissant de la mort du boucher du Super U de Trèbes, Christian Medves. "Ben quoi, ça vous choque un assassin qui se fait tuer par un terroriste ? Pas moi, j'ai zéro compassion pour lui ; il y a quand même une justice", avait écrit une militante de la cause animale il y a quelques jours. 

Une publication rapidement effacée. Bien que rapidement effacée de Facebook, la publication a été repérée par les services de l'État, explique La Dépêche du Midi. Le quotidien régional explique également que dans une réponse envoyée à un internaute, la militante avait annoncé qu'elle comptait faire appel à l'association de défense des droits des animaux L214. L'association a, selon La Dépêche du Midi, précisé qu'elle "désolidarisait totalement" des propos tenus par cette militante.

La procureure de Foix, Karline Bouisset, a ouvert une enquête pour apologie du terrorisme, dont elle s'est dessaisie au profit du parquet de Saint-Gaudens, la militante étant domiciliée en Haute-Garonne. Cette dernière n'avait pas interpellée mercredi après-midi.

Photos de viande et de charcuterie. Dans un communiqué, la Confédération française de la boucherie-charcuterie dit "condamner" ces propos et "appelle à la retenue et au recueillement". Franceinfo précise que, depuis la publication de ces mots, le mur Facebook de la militante est rempli de messages injurieux, accompagnés, parfois, de viande et de charcuterie. 

Un ex-candidat LFI aux législatives condamné à un an de prison avec sursis pour apologie du terrorisme

Un ancien candidat aux législatives dans le Calvados, Stéphane Poussier (ex-LFI), a pour sa part été condamné mardi à un an de prison avec sursis pour apologie du terrorisme par le tribunal correctionnel de Lisieux, dans le Calvados. Jeudi seront célébrées séparément dans l'Aude les obsèques des quatre victimes des attentats de Trèbes et Carcassonne.