Attaques de l'Aude : Christian, un boucher "au cœur gros comme ça"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Christian, boucher de 56 ans, était au niveau des caisses du Super U, quand Radouane Lakdim l'a abattu d'une balle.

Quatre personnes sont mortes, vendredi dans l'Aude, des balles de Radouane Lakdim. Christian, boucher, est tombé vers 11h, après l'irruption du djihadiste dans le Super U dans lequel il travaillait. Ses proches, rencontrés par Europe 1, pleurent aujourd'hui "quelqu'un avec le cœur gros comme ça".

"Un copain avant tout". Christian, boucher de 56 ans, était au niveau des caisses quand l'assaillant est arrivé équipé d'une arme de point et d'un couteau. Il tire d'abord plusieurs fois en direction des clients, avant d'empoigner Christian et de lui tirer dessus. Jacky, qui travaillait à la boucherie depuis 15 ans, a perdu un ami. "Il s'en allait dans les bureaux et le tueur l'a intercepté sur le trajet. Il lui a mis le pistolet à la gorge et a tiré direct. Et en rigolant en plus. Ça fait 15 ans que l'on travaillait ensemble, c'était un copain avant tout, un bon vivant. La peur, on l'a eu après mais sur le coup, c'est beaucoup de haine, énormément. On a envie de venger son copain, mais on ne pouvait rien faire d'autre", témoigne ce collègue.

Une femme et deux filles. Féru de course et de badminton, Christian est décrit comme un bon vivant par ses proches et les clients du magasin qui le croisaient régulièrement. Olivier, son meilleur ami, est anéanti. "C'était comme mon frère. C'était quelqu'un avec le cœur gros comme ça, tout le monde le connaît, tout le monde est en train de pleurer. C'est quelqu'un qui n'est jamais passé inaperçu. On imagine, vu le caractère qu'il avait, qu'il ne s'est pas laissé faire. Mais voilà, on ne sait rien de plus", déplore-t-il.

Sa femme et ses deux filles ont été entendues par les enquêteurs vendredi après-midi, avant de recevoir la visite du PDG de Système U, venu leur présenter ses condoléances. Aujourd'hui, ses collègues cherchent un moyen de lui rendre hommage. 

 

 

Europe 1
Par G.S. avec Benjamin Peter

Les + lus