Alpes-Maritimes : 31 clandestins pakistanais découverts dans un camion sur l'A8

, modifié à
  • A
  • A
Un contrôle à la frontière sur l'autoroute A8, en novembre 2015. Image d'illustration.
Un contrôle à la frontière sur l'autoroute A8, en novembre 2015. Image d'illustration. © ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Partagez sur :
Un groupe de ressortissants pakistanais a été découvert dans un camion lors d'un contrôle effectué au péage de La Turbie, près de la frontière italienne.

Trente et un Pakistanais ont été découverts cachés dans un camion vendredi lors d'un contrôle sur l'autoroute A8 dans les Alpes-Maritimes, a indiqué samedi le parquet de Nice, précisant que le chauffeur de même nationalité a été placé en garde à vue.

Ce groupe de ressortissants pakistanais, découvert lors d'un contrôle effectué au péage de La Turbie à proximité de la frontière italienne, ne comportait pas de familles, mais trois adolescents d'une quinzaine d'années, selon la même source.

Tous ont été remis aux autorités italiennes conformément à la procédure de non-admission en vigueur depuis le rétablissement du contrôle aux frontières en novembre 2015, précise la préfecture des Alpes-Maritimes, confirmant une information de Nice-Matin.

Cette procédure est valable lorsque les personnes contrôlées le sont à un "point de passage autorisé" (PPA), sorte de frontière virtuelle, ce qui est le cas du péage de La Turbie, et elle s'applique à toutes les personnes en situation irrégulière, sans distinction d'âge.

"Cela montre l'efficacité des dispositifs de lutte contre l'immigration clandestine"

"Nous allons essayer d'établir si on peut remonter à un réseau et à des commanditaires, comme nous les faisons systématiquement dans ce type de dossier", a expliqué le parquet de Nice. Dans le cas où cela ne pourrait pas être établi, le chauffeur du camion, en garde à vue dans les locaux de la police aux frontières (PAF) à Menton, devrait alors être déféré au parquet et poursuivi en comparution immédiate pour aide aggravée à l'entrée et au séjour d'étrangers en situation irrégulière, poursuit la même source.

"Cela montre l'efficacité des dispositifs de lutte contre l'immigration clandestine qui fonctionnent 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7", se félicite la préfecture des Alpes-Maritimes, ajoutant que ce contrôle a été réalisé par une compagnie de CRS en poste au péage autoroutier.

Europe 1
Par Europe1.fr avec AFP