Le coup de gueule d'Allain Bougrain-Dubourg : "La Convention citoyenne pour le climat, c'est une démagogie démocratique surréaliste"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Allain Bougrain-Dubourg, le président de la Ligue pour la protection des oiseaux, était l'invité d'Europe 1 vendredi matin pour discuter de la Convention citoyenne sur le climat, qui s'ouvre ce vendredi. Et il n'est pas emballé...
INTERVIEW

La Convention citoyenne pour le climat commence ses travaux, ce vendredi. Quelque 150 Français tirés au sort vont se réunir pour proposer une série de mesures destinées à faire baisser les émissions de gaz à effet de serre de la France de 40% d'ici 2030. Invité sur Europe 1 ce vendredi matin, Allain Bougrain-Dubourg, le président de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) et membre du Conseil économique, social et environnemental, a exprimé ses réserves.

"Nous savons déjà ce que nous devons faire"

"Je souhaite évidemment la réussite de cette convention mais, franchement, nous assistons à une démagogie démocratique surréaliste, a critiqué le président de la LPO. Car les questions qui sont posées, comme réduire les gaz à effet de serre de 40% d'ici 2030, nous savons déjà comment y répondre ! Cela fait des décennies que les experts du Giec nous éclairent sur la situation, nous dirigent ou dirigent les décideurs vers les décisions à prendre". 

Et Allain Bougrain-Dubourg de citer les travaux de Jean Jouzel, climatologue du Giec, sur la justice climatique, ou encore les travaux de la région aquitaine sur le thème de l'adaptation au climat. "Si nous voulons agir, nous savons déjà ce que nous devons faire au niveau citoyen, de la collectivité et de l'Etat", a-t-il conclu.