Affaire Xavier Dupont de Ligonnès : toutes ces fois où l'on a cru le retrouver

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Un homme suspecté d'être Xavier Dupont de Ligonnès a été arrêté ce vendredi à l'aéroport de Glasgow en Ecosse. Mais les tests ADN ont parlé : ce n'est pas lui.

La traque n’a jamais cessé pendant huit ans. Et elle va continuer. Durant toutes ces années, les enquêteurs ont tenté de résoudre l'une des affaires les plus mystérieuses de ces dernières années : celle de Xavier Dupont de Ligonnès, accusé d'avoir tué sa femme et ses quatre enfants en 2011 à Nantes. Depuis, il est activement recherché.

 

Des centaines de signalements 

Des centaines de signalements du monde entier sont parvenus aux enquêteurs, sans qu'aucun ne leur permettent de savoir si Xavier Dupont de Ligonnès était mort ou vivant, s’il avait pu organiser sa fuite ou s’il s’était suicidé. Plusieurs fois les enquêteurs pensaient avoir retrouvé la trace du suspect, toujours en vain.

L’homme est aperçu pour la dernière fois dans le Var, le 14 Avril 2011, filmé par la caméra d’un distributeur de billets. Le lendemain, il quitte à pied un hôtel Formule 1 de Roquebrune-sur-Argens, un étui sur le dos pouvant contenir une carabine. 

Identification de son ADN en cours

Deux mois plus tard, plusieurs campagnes de fouilles conséquentes dans une quarantaine de cavités sont menées dans ce département où la famille Ligonnès avait résidé dans les années 1990. Sans succès. En juillet 2011, une centaine de policiers procèdent, dans toute la France, à une quinzaine de perquisitions parmi les proches parents et amis de l’assassin présumé, là encore sans résultats.

Nouveau rebondissement lorsque des ossements humains sont découverts près de Fréjus. Mais ce ne sont pas les siens. Dernière opération d’envergure en janvier 2018 : la police intervient dans un monastère de Roquebrune-sur-Argens, où des fidèles pensaient avoir reconnu Xavier Dupont de Ligonnès.

Nouvelle fausse piste, jusqu’à l’incroyable coup de théâtre de ce vendredi soir. Un homme soupçonné d'être Xavier Dupont de Ligonnès a été arrêté à l'aéroport de Glascow. Et là encore, ultime déconvenue : l'homme arrêté n'est pas Xavier Dupont de Ligonnès, comme l'ont montré les tests ADN faits par les Écossais, qui se sont avérés négatifs.

Europe 1
Par François Coulon édité par Laura Andrieu