Pollution aux PCB : perquisition en Mayenne

  • A
  • A
Partagez sur :

Cinq mois après la découverte d'une pollution aux PCB (polychlorobiphényles) à Grez-en-Bouère en Mayenne, plusieurs dizaines de gendarmes ont mené mercredi une perquisition dans les locaux de l'entreprise Aprochim (groupe Chimirec), spécialisée dans le traitement de déchets industriels.

Selon une source proche de l'enquête, cette opération, "purement scientifique", visait notamment à effectuer un certain nombre de prélèvements à des fins d'analyses et faisait suite à une plainte pour "pollution" déposée au cours de l'hiver. "Ils ont interrogé le personnel, regardé dans des dossiers et fait des prélèvements", a confirmé le directeur d'Aprochim, Alain-Henri Kéravec. La perquisition, a-t-il dit, fait "suite à une plainte déposée par la préfecture" après la découverte de pollutions aux PCB dans des fermes.

"Nous avons toujours respecté les normes de rejets fixé par l'arrêté préfectoral, mais le problème est que les normes sanitaires sont plus sévères", a-t-il expliqué. "Il y a un grand décalage entre les normes environnementales et les normes sanitaires", a-t-il ajouté.