Mobile : "signal d'alerte aux politiques" (E1)

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Invitée sur Europe 1 mercredi, Janine Le Calvez, présidente de PRIARTEM (Pour une réglementation des implantations d'antenne relais de téléphonie mobile), s'est réjouie de la "reconnaissance du risque" cancérigène des téléphones portables. C'est "un signal d’alerte aux politiques", a-t-elle estimé. Avec le téléphone portable, on est face "à un risque émergent" : "on a très peu de recul par rapport à une utilisation massive", a-t-elle poursuivi.

Janine Le Calvez demande par ailleurs "un changement des normes de puissance des appareils", qui sont actuellement "à 2 watts par kilo", afin que ces normes soient plus basses.

Téléphone portable : "un signal d'alerte"par Europe1fr