Bercy gèle les avoirs d'un imam radical

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Le ministère français de l'Economie a gelé les avoirs d'un imam radical tunisien, Mohammed Hammami, visé en France par une procédure d'expulsion pour avoir tenu des propos "antisémites", selon un arrêté publié samedi au Journal officiel. Le ministre de l'Intérieur Claude Guéant avait annoncé le 23 janvier une procédure d'expulsion de Mohammed Hammami, un imam officiant à Paris, dans un quartier haut lieu de la mouvance tabligh, tenante d'un islam rigoriste. Agé de 76 ans, l'imam, en France depuis des décennies, avait été accusé par Claude Guéant d'avoir tenu "des propos violemment antisémites" et d'avoir appelé "à fouetter, 'à mort', la femme adultère".

Zoubida Mettioui, une Française née en Algérie et résidant à Paris, est également concernée par cette mesure, ainsi que l'association Invitation et Mission pour la foi et la pratique, dont le siège se trouve à Clichy-la-Garenne, dans les Hauts-de-Seine.